AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't wanna be a monster || PV Hae Ru

Aller en bas 
AuteurMessage
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 212
: 84
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Satou Tsukiko & Park Minori & Wang Li Xia
Adresse : South Seoul
Age : 22
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: I don't wanna be a monster || PV Hae Ru   Ven 18 Mai - 21:16

I don't wanna be a monster

Un auteur amnésique et suicidaire avec son meilleur ami aux multiples personnalités charmantes :'D



Il y avait des pinceaux, tubes de peinture ou autres articles d'art jonchant, un peu partout au premier étage. Le plancher de bois n'était pas très visible, seul le grand tapis bleu royal sans taches devant la porte l'était. Un porte-manteau se trouvait à la gauche de la porte, plusieurs manteaux et vestes y étaient accrochés, mais il restait encore quelques crochets de libres. Juste à côté, il y avait une petite commode toute simple sur lequel un vase de fleurs fraîches trônait. Son éditeur pensait que de mettre un peu de vie dans cet appartement égayerait l'auteur et lui montrerait que la vie pouvait être belle. C'est pourquoi il venait lui-même lui apporter des fleurs, à chaque semaine. Son éditeur était parfois un bourreau de travail, n'hésitant pas à sortir le fouet pour que l'auteur ne remplisse ses délais... mais c'était aussi une personne très attentionnée et gentille. Il s'inquiétait plus pour Sang Min que ce dernier ne le pensait et le lui montrait indirectement à travers de petits gestes. Il y avait aussi deux livres, juste à côté des fleurs, soit deux romans de Haruki Murakami : La ballade de l'impossible et L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage. L'amnésique aimait les avoir à portée de mains pour lorsqu'il sortait, il se plaisait à les lire et relire lors de ses trajets en transports en commun.

Quelques pas plus loin, on entre dans l'immense loft normalement baigné de lumière naturelle grâce aux imposantes fenêtres. Des rideaux fins laissant entrer la lumière, mais opaques vu de l'extérieur les habillent. Les murs sont peints de couleur crème afin d'accentuer la luminosité naturelle, à l'exception du mur au fond, faisant face à celui de l'entrée, qui a gardé son aspect de briques. Au milieu se trouve un canapé en L blanc, confortable mais un peu vieux et qui a clairement connu de meilleurs jours au vue des nombreuses taches de peintures multicolores et d'encre. Une table basse posée sur un autre grand tapis assorti à celui de l'entrée est devant le canapé, couverte de livres, feuilles, esquisses, crayons, pinceaux, palette de peinture bariolée... Il y a aussi plusieurs toiles posées contre les murs, il y en a trop pour toutes les accrocher. Il y a des toiles originales de l'artiste, d'autres représentant ses amis ou ses idoles, dont Min Ho. Au fond à gauche, près de l'escalier se trouvent plusieurs chevalets avec des projets en cours dessus, une toile sur laquelle les débuts d'un visage sont esquissés, une autre sur laquelle on peut deviner quelques constellations chanceuses de ses histoires, sur une autre, deux visages se faisant face se regardant avec un désir complice. Aucune des trois toiles n'est terminée, elles sont avancées à divers niveaux, l'artiste y va selon ses envies et ses inspirations. Sang Min n'est pas musicien, mais il apprécie particulièrement la musique. Celle-ci étant une grande source d'inspiration pour lui, il est donc normal qu'il est un système de son de qualité dont les enceintes ont été placées avec soin, ici et là, se fondant dans le décor. Pour ça, il peut remercier son éditeur qui avait une amie designer d'intérieur.

Des livres de tous les genres s'empilent sur les marches de l'escalier menant à sa chambre et la salle de bains de l'étage supérieur. Plusieurs versions de ses manuscrits y sont aussi mêlés. Plusieurs feuilles et esquisses perdues jonchaient le sol, comme à l'habitude. Le plancher de bois.. constellé de points de peintures de toutes les tailles et toutes les couleurs, témoignait du fait qu'il travaille un peu partout dans son loft. À la droite de l'escalier se trouve l'espace «cuisine», se composant d'un long comptoir offrant un bon espace de travail, d'un lavabo spacieux, d'une cuisinière au gaz qui commence à se faire vieille mais qui fait très bien l'affaire, d'un frigo couvert de post-it lui rappelant ce qu'il doit faire, ses rendez-vous ou ses idées de génie soudaine. Il y a aussi un petit îlot, lui offrant plus de place pour travailler ou simplement pour manger s'il en a envie, puisqu'il y a deux hauts tabourets devant. Les tons de cet espace sont plus chauds pour se marier avec le mur de briques, tout en restant dans le naturel avec le bois de l'îlot et du comptoir. De la vaisselle datant de quelques jours s'empile dans le lavabo et sur le comptoir, l'auteur s'étant concentré sur la finale de son roman plutôt que sur le ménage. Étonnamment, Sang Min a tenu à avoir une table à manger en verre, qui se situe entre l'espace «salon» et l'espace «cuisine», elle n'est pas très grande, rectangulaire. Seules trois chaises l'entourent, la quatrième ayant rendu l'âme après un petit accident maladroit. La table est couverte d'articles d'art en tout genre, de notes et de livres. Comme tout le reste de son espace vital, me direz-vous.

Sang Min ne pouvait cependant pas s'en empêcher, les idées lui venant à tout moment, il avait donc cette habitude de tout noter. Son loft lui servait de bureau, d'atelier, d'archives, d'espace de rangement, d'espace de vie, d'espace de suicide... de tout. Donc, il était à l'image de ce qui se passait dans sa tête. Un peu bordélique, très créatif, avec un esthétisme recherché même si ce n'est pas digne d'une revue de décoration, et ce, par simple manque de budgets, plein d'images et de mots. L'amnésique aimait son chez lui. C'était peut-être bizarre et s'il oubliait de spécifier qu'il s'agissait d'une petite église, ses invités avaient tendance à chercher l'adresse pendant des heures avant d'abandonner et de l'appeler pour lui demander le chemin, mais... c'était sa petite église.

Hae Ru devait en avoir l'habitude, depuis le temps. Il connaissait son ami et savait que le ménage n'était pas toujours sa priorité. Surtout pas quand il avait une date butoir qui approchait dangereusement et que, malgré cela, son éditeur s'arrangeait pour lui faire faire quelques apparences publiques. Il fallait bien rassurer les fans, après tout... Il avait essayé de se suicider, en fin novembre et était sorti de l'hôpital en mi-décembre. Le mois de janvier avançait doucement... Sang Min avait fini par trouver le courage d'essayer de ne plus se suicider, mais plutôt apprendre à vivre. Dans cette optique, il avait été à un fan meeting des GR7. Il avait tenté d'y aller en mode ''incognito'', ne voulant pas tomber sur quelqu'un qu'il connaissait. Après tout, son amour pour ce groupe était un secret de polichinelle qu'il gardait précieusement depuis sa sortie d'hôpital, en 2014! Quelques personnes, dont son meilleur ami, était au courant. C'était tout naturellement qu'il lui avait partagé son idée folle d'assister à un fanmeeting, pour une fois. Malheureusement, Hae Ru avait été occupé à cette journée et n'avait pas pu l'accompagner. L'artiste lui avait raconté l'événement, lorsqu'ils s'étaient revus. Même si c'était quelques jours après le fanmeeting, Sang Min restait encore tout retourné par le fait que son idole était fan de ses romans et il était encore blême en se rappelant qu'il avait eu le culot de lui demander son numéro! Il avait d'abord cru que c'était un faux numéro, donné simplement pour jouer le jeu... Il avait tout de même tenté d'envoyer un message, après avoir vu sa publication bizarre sur instagram. Une publication qui... les concernait tous les deux? C'était quoi ce truc de Love over Instagram?! Il avait été voir sur Google, meilleur ami virtuel de tous, et était resté bouche bée de voir que des fans du groupe shippaient le leader des GR7 avec l'auteur, suite à leur interaction au fanmeeting. Pour le moment, Sang Min n'en avait touché que quelques mots à Hae Ru, via textos, attendant de le voir en personne pour vraiment en parler. Enfin, c'était ça le plan, de base...

Sauf qu'un autre événement, important aussi, mais d'une autre manière, était arrivé... L'asiatique avait appelé son ami, en rentrant chez lui. Non, il ne pouvait pas attendre encore un jour pour qu'ils se voient comme ils l'avaient prévus. S'il attendait une journée, il allait sûrement faire une connerie... Il avait besoin qu'on ne le calme avant de revenir sur ses vœux de tenter de vivre. Le visage en larmes, la voix tremblante et cassante, il lui avait laissé un message sur le répondeur, l'implorant de venir chez lui dès qu'il entendait ces mots. Sang Min ne savait pas comment gérer ce qu'il avait appris sur lui-même, il ne savait pas trop s'il voulait l'accepter... ou s'il pourrait le faire sans se blâmer. Cela dit, même s'il réussissait à accepter sans se blâmer, l'avenir ne serait pas plus facile pour autant... Les rencontres futures allaient être lourdes, pénibles et décevantes pour au moins un des deux partis... Il allait voir encore et encore la déception, la tristesse et la douleur dans les yeux des autres... Et si on lui reprochait d'être ce qu'il était à présent aussi? S'il était trop différent? Aujourd'hui, il avait eu une séance de dédicaces, ça... Hae Ru le savait, l'auteur lui en avait parlé. Il n'avait pas trop envie de s'y rendre, il aurait préféré rester à la maison à continuer à travailler. Il allait avoir bien assez d'autres séances de dédicaces, d'interviews et de point de presse, lorsque le prochain tome de sa série allait sortir! En plus, il détestait ce genre de trucs. Il y était toujours mal à l'aise et ne savait pas trop quoi répondre à ses fans, la plupart du temps. Mais, personne n'avait prévu que ça se passerait...

Quand son meilleur ami était enfin arrivé, Sang Min avait péniblement été lui ouvrir. Les yeux rouges et larmoyants, le visage déconfis, le corps lourd. Il ne l'avait pas salué, rien, juste... ouvert la porte et laissé passer. L'amnésique lui avait laissé le temps de retirer bottes et manteau, le fixant avec impatience.

-« Hae Ru-ah... » avait-il fini par murmurer, sanglotant toujours. « Qu'est-ce que je devrais faire? J'ai peur d'être cette personne, depuis que j'ai entendu son nom! » se plaignit-il, trouvant encore que la vie était cruelle.

Ses larmes reprirent de plus belle, profitant de la fissure qui s'agrandissait doucement en lui. Sa main droite tenait son poignet gauche, ses ongles pénétraient rageusement sa chair tendre. Son ami ne devait pas comprendre de quoi il parlait, il n'avait pas été présent et Sang Min ne lui avait rien expliqué dans son message.

-« Elle... elle... elle me regardait avec un air si déchirant! J'avais l'impression de la décevoir... de la poignarder... à chaque fois que j'ouvrais la bouche! » ajouta-t-il, ses mots s'étranglant alors qu'ils traversaient difficilement sa gorge. « Ce sera ça mon avenir? Ne voir que des gens pleurer... parce que je suis... comme je suis...? » murmura-t-il en baissant les yeux.

C'était le moyen qu'avait trouvé la vie pour le traiter de monstre? Pour lui faire ressentir cet intense dégoût de lui-même? Il avait déjà des difficultés à gérer son amnésie... si retrouver son passé se résumait qu'à blesser et faire pleurer des gens, il ne voulait plus rien savoir! Il allait se sentir aussi exécrable et égoïste! Sang Min était resté planté là, dans l'entrée. Il n'avait même pas pensé à lui proposer de bouger vers l'espace « salon » ou à lui demander les politesses de base... Il était trop en proie à son dégoût de lui-même et sa peur viscérale de ce qui pouvait bien l'attendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Min Hae Ru

avatar

Date d'inscription : 22/03/2018
Messages : 51
: 10
Célébrité : Park Jimin
DC : /
Métier/études : Il n'a qu'une seul vit, alors le chenapan en profite pour remplir sa petite vie de ce qu'il aime, le grand garçon mêle sa vie d'étudiant en art à un métier d'assistant d'un mangaka, et un passe temps qui rapporte un peu de sous, il est YouTuber
Orientation : Hae Ru n'a aucune expérience du côté amoureux, mais il sait qu'il a une attirance pour les hommes. Il en va de même pour ces quatre autres personnalités, surtout pour le petit Min Sook qui c'est déjà aventuré dans plus d'un lit.

MessageSujet: Re: I don't wanna be a monster || PV Hae Ru   Mer 13 Juin - 19:54

I don't wanna be a monster

Un auteur amnésique et suicidaire avec son meilleur ami aux multiples personnalités charmantes :'D



Hae Ru était dans sa chambre, caméra branché devant lui, alors qu'il tournait une énième vidéo en tant que Natsu pour sa chaîne YouTube, alors qu'il recommençait encore et encore, butant à chaque fois sur un mot, l'agaçant légèrement. Alors, il se fait le texte en français, sa langue natale, avant de le refaire en coréen, sans y parvenir, voulant sans doute aller trop vite. Il laisse alors tombé pour aujourd'hui le tournage de sa vidéo sur un jeu en ligne, se disant qu'après tout, ce n'est qu'un passe temps, n'étant qu'un YouTubeur de seconde zone il pouvait avoir un peu de retard sur une vidéo. Alors, il se contente de s'installer à son bureau, écrivant les textes pour ses prochaines vidéos, ses idées, ainsi que par moment, dessine quelques trucs sur une feuille, une idée pour des personnages de manga, pour plus tard, quand il aura terminé ses études et qu'il ne serait plus un simple assistant mangaka, mais un mangaka à part entière. Du moins, c'est son rêve, reste à voir s'il se réalise. Il s'éparpille un peu, mais c'est sa façon de faire, et son bureau finit bien vite par disparaître sous les feuilles noirci d'encre, de crayons, et de matériel en tout genre. Il rangerait et classerait tout ça plus tard, quand il aura terminer. Il n'était pas un maniaque, mais il évitait de laisser sa chambre dérangé, pour évitait que sa tante viennent ranger derrière lui et qu'elle s'occupe de ce qui ne la regarde pas. Il n'avait rien à cacher de spéciale, mais il préférait garder ses écrits, ses dessins et ses tournages pour lui, et la laisser en dehors. Il ne s'entend pas très bien avec elle, il sait qu'elle ne l'aime pas, puis elle essaye de le caser avec des femmes pleins au as pour son propre intérêt, alors que Hae est gay et qu'il ne veut pas d'un de ses mariages arrangé. Alors, moins il la voit, mieux il se porte.

Concentré sur ce qu'il faisait, il n'entend pas son téléphone sonné, le portable abandonné sur son lit, cela n'avait pas été sa priorité du jour, il n'avait rien à y faire dessus de toute façon, tous ses amis étaient sensé être occupé aujourd'hui, et le lendemain il devait voir son meilleur ami, alors il ne s'était pas vraiment douté que celui-ci cherche à le joindre. Cependant, il entend le bruit de notification, informant qu'il avait sans doute un message. Le garçon finit rapidement le paragraphe qu'il était en train de rédiger avant de se lever pour rejoindre son téléphone. Il écoute rapidement le message laissé par sangmin, qui visiblement était au plus mal. Le brun écoute cependant le message en entier avant de rapidement mettre un pulls et un manteau, enfilant des bottes trouvés sur son passage, rangeant son portable dans sa poche, laissant son travaille en plan sur son bureau. Il descend rapidement et sort de chez lui, courant jusqu'à la petite église qui abrite son meilleur ami. Il aurait pu prendre le bus, seulement cela prenait trop de temps d'attendre le véhicule, et il lui semblait que courir jusqu'à là bas était plus rapide.

Le brun arriva, toqua à la porte de l'église qui s'ouvrit bien rapidement, laissant entrer le jeune YouTubeur qui prit la peine de retirer son manteau, le posant sur le porte-manteau prévue à cette effet, et enleva ses bottes pour éviter de salir le sol déjà maltraité par la peinture de l'auteur. Il avait l'habitude du désordre ordonné de son meilleur ami, et de l'endroit toujours un peu plus coloré de multiples tâches de peinture, mais ça donner une ambiance chaleureuse que l'étudiant aimé bien. Seulement, les deux restèrent à l'entrée de la bâtisse alors que Sangmin prit la parole, surprenant le petit brun qui se demandait bien de quoi parlait son meilleur ami, qu'est-ce qui le faisait pleurer ainsi ? Il le regarde se martyriser le poignet, alors qu'il lui parle d'une fille qu'il aurait vu. Hae est perdu, il ne comprend pas vraiment, juste qu'il semblerait que ça soit en rapport avec son passé oublié. La première chose que fait le YouTubeur, c'est prendre les mains du peintre pour éviter qu'il continue à charcuter sa chair, l'amenant alors sur le canapé blanc, plus tout à fait blanc, pour qu'il s'assoit et se calme un peu.

« - Sangmin-ah, calme toi, tu es une bonne personne. »

Hae Ru lui fait un sourire qui se veut réconfortant, essayant de calmer son meilleur ami, qui s'était mis dans un état pas possible. Il lui intime de ne pas se faire mal avec ses ongles avant d'aller servir deux verres d'eau rapidement, revenant pour lui en donner un, espérant que ça l'aide à ce calmer.

« - Je ne comprends pas vraiment ce que tu as voulu me dire… est-ce que tu pourrais m'expliquer depuis le début… c'est qui ce elle ? Et tu as peur d'être qu'elle genre de personne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I don't wanna be a monster || PV Hae Ru
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Seoul :: Séoul :: South Seoul :: Logements-
Sauter vers: