AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si IluvGR7 savait ce qui se trame... || PV Minette

Aller en bas 
AuteurMessage
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 207
: 79
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Satou Tsukiko & Park Minori & Wang Li Xia
Adresse : South Seoul
Age : 22
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Si IluvGR7 savait ce qui se trame... || PV Minette   Ven 18 Mai - 2:49

Si IluvGR7 savait ce qui se trame...

Un décalé de la vie qui n'a pas fait attention au fait que c'est la Saint-Valentin et l'idole qui a accepté #normalquoi



Sang Min avait fait attention à faire le ménage avant que son idole n'arrive chez lui. En réalité, il se demandait un peu ce qui lui avait pris d'inviter Min Ho chez lui... Certes, c'était l'endroit le plus tranquille possible, il n'y aurait pas de fans pour crier à leurs moindres gestes... mais... vraiment!? Il l'avait invité dans sa boîte à chaussures désorganisée!? Pourquoi il ne lui avait pas clairement et directement dit qu'il lui manquait quelques neurones et donc, qu'il vivait dans un endroit qui n'était pas du tout digne de l'accueillir! Min Ho étant célèbre, il devait avoir l'habitude d'endroits plus luxueux! Pas de... pas de ça! Pour une fois, il n'y avait pas de pinceaux, tubes de peinture ou autres articles d'art jonchant le sol devant la porte. Non, le plancher de bois était propre, un grand tapis bleu royal sans taches était posé devant la porte. Un porte-manteau se trouvait à la gauche de la porte, plusieurs manteaux et vestes y étaient accrochés, mais il restait encore quelques crochets de libre, donc Min Ho pourrait y laisser ce qu'il portait aussi, s'il le désirait. Juste à côté, il y avait une petite commode toute simple sur lequel un vase de fleurs fraîches trônait. Son éditeur pensait que de mettre un peu de vie dans cet appartement égayerait l'auteur et lui montrerait que la vie pouvait être belle. C'est pourquoi il venait lui-même lui apporter des fleurs, à chaque semaine. Son éditeur était parfois un bourreau de travail, n'hésitant pas à sortir le fouet pour que l'auteur ne remplisse ses délais... mais c'était aussi une personne très attentionnée et gentille. Il s'inquiétait plus pour Sang Min que ce dernier ne le pensait et le lui montrait indirectement à travers de petits gestes. Il y avait aussi deux livres, juste à côté des fleurs, soit deux romans de Haruki Murakami : La ballade de l'impossible et L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage. L'amnésique aimait les avoir à portée de mains pour lorsqu'il sortait, il se plaisait à les lire et relire lors de ses trajets en transports en commun.

Quelques pas plus loin, on entre dans l'immense loft normalement baigné de lumière naturelle grâce aux imposantes fenêtres. Des rideaux fins laissant entrer la lumière, mais opaques vu de l'extérieur les habillent. Les murs sont peints de couleur crème afin d'accentuer la luminosité naturelle, à l'exception du mur au fond, faisant face à celui de l'entrée, qui a gardé son aspect de briques. Au milieu se trouve un canapé en L blanc, confortable mais un peu vieux et qui a clairement connu de meilleurs jours au vue des nombreuses taches de peintures multicolores et d'encre. Une table basse posée sur un autre grand tapis assorti à celui de l'entrée est devant le canapé, couverte de livres, feuilles, esquisses, crayons, pinceaux, palette de peinture bariolée... Il y a aussi plusieurs toiles posées contre les murs, il y en a trop pour toutes les accrocher. Il y a des toiles originales de l'artiste, d'autres représentant ses amis ou ses idoles, dont Min Ho. Au fond à gauche, près de l'escalier se trouvent plusieurs chevalets avec des projets en cours dessus, une toile sur laquelle les débuts d'un visage sont esquissés, une autre sur laquelle on peut deviner quelques constellations chanceuses de ses histoires, sur une autre, deux visages se faisant face se regardant avec un désir complice. Aucune des trois toiles n'est terminée, avancées à divers niveaux, l'artiste y va selon ses envies et ses inspirations. Sang Min n'est pas musicien, mais il apprécie particulièrement la musique. Celle-ci étant une grande source d'inspiration pour lui, il est donc normal qu'il est un système de son de qualité dont les enceintes ont été placées avec soin, ici et là, se fondant dans le décor. Pour ça, il peut remercier son éditeur qui avait une amie designer d'intérieur.

Des livres de tous les genres s'empilent sur les marches de l'escalier menant à sa chambre et la salle de bains de l'étage supérieur. Plusieurs versions de ses manuscrits y sont aussi mêlés. Sang Min avait fait l'effort de ramasser les feuilles et esquisses perdues qui jonchaient le sol, donc on pouvait le voir, pour une fois! Le plancher de bois.. constellé de points de peintures de toutes les tailles et toutes les couleurs, témoignant du fait qu'il travaille un peu partout dans son loft. À la droite de l'escalier se trouve l'espace «cuisine», se composant d'un long comptoir offrant un bon espace de travail, d'un lavabo spacieux, d'une cuisinière au gaz qui commence à se faire vieille mais qui fait très bien l'affaire, d'un frigo couvert de post-it lui rappelant ce qu'il doit faire, ses rendez-vous ou ses idées de génie soudaine. Il y a aussi un petit îlot, lui offrant plus de place pour travailler ou simplement pour manger s'il en a envie, puisqu'il y a deux hauts tabourets devant. Les tons de cet espace sont plus chauds pour se marier avec le mur de briques, tout en restant dans le naturel avec le bois de l'îlot et du comptoir. Étonnamment, Sang Min a tenu à avoir une table à manger en verre, qui se situe entre l'espace «salon» et l'espace «cuisine», elle n'est pas très grande, rectangulaire. Seules trois chaises l'entourent, la quatrième ayant rendu l'âme après un petit accident maladroit. L'auteur a fait un effort pour ranger ce qui se trouvait sur la table, puisque généralement elle est couverte d'articles d'art en tout genre, de notes et de livres. Comme tout le reste de son espace vital, me direz-vous.

Sang Min ne pouvait cependant pas s'en empêcher, les idées lui venant à tout moment, il avait donc cette habitude de tout noter. Son loft lui servait de bureau, d'atelier, d'archives, d'espace de rangement, d'espace de vie, d'espace de suicide... de tout. Donc, il était à l'image de ce qui se passait dans sa tête. Un peu bordélique, très créatif, avec un esthétisme recherché même si ce n'est pas digne d'une revue de décoration, et ce, par simple manque de budgets, plein d'images et de mots. L'amnésique aimait son chez lui. C'était peut-être bizarre et s'il oubliait de spécifier qu'il s'agissait d'une petite église, ses invités avaient tendance à chercher l'adresse pendant des heures avant d'abandonner et de l'appeler pour lui demander le chemin, mais... c'était sa petite église. Sa petite maison atypique... dans laquelle Min Ho allait venir. Maintenant qu'il l'attendait, Sang Min se disait qu'il aurait dû demander à un ami de lui prêter son appartement. Ça aurait eu l'air plus... ''normal'' comme espace de vie. Là, si le rappeur ne craignait pas l'exorcisme en voyant la demeure de l'auteur, ce dernier avait beaucoup de chances!

L'amnésique attendait, faisant nerveusement les cent pas dans sa chambre. Il était vêtu et coiffé depuis le début d'après-midi, alors qu'ils s'étaient donné rendez-vous en soirée... Il avait pris le temps de faire des cookies, sachant combien l'idole en raffolait. Il en avait probablement trop fait, cela dit, et leur douce odeur chaleureuse embaumait l'air dans le loft. Sang Min se prit le pied dans un des cartons qu'il avait été récupérer à son ancienne université. Un de ces fameux cartons qu'il n'avait pas osé ouvrir encore... Il était encore confus à propos de cette histoire sur Chiba Hideto ou plutôt, sur lui-même. Minji lui avait dit qu'on lui avait raconté n'importe quoi, qu'il n'avait pas été une mauvaise personne et il voulait la croire.. Cependant, il avait tout de même passé ces quatre dernières années à penser le contraire. Il avait pourtant toutes les preuves devant lui, il ne lui restait qu'à accepter, à ouvrir ces cartons et accepter son passé, peu importe ce qu'il avait pu être. C'était cependant plus facile à dire qu'à faire, tout comme cette histoire de contacter... sa cousine? La secrétaire de l'université lui avait donné son numéro, insistant sur le fait que la nippone continuait d'appeler à l'université, après toutes ces années, pour demander s'il n'était pas revenu. En réalité, la secrétaire avait sûrement elle-même appelé sa cousine, après qu'il soit parti, mais il n'avait pas laissé d'adresse avant de partir, ni son numéro de téléphone. Il avait besoin de se faire à l'idée, avant de vraiment retourner à toutes ces choses. Ça avait déjà été assez difficile avec Minji...

Il ne voulait pas décevoir une autre personne avec son cerveau brisé qui ne se rappelle de rien. Il ne voulait pas voir d'autres yeux larmoyants par sa faute, pas maintenant. L'amnésique avait besoin de préparations mentales pour ça et, présentement, il n'en était pas encore là. Il arrivait à peine à en avoir assez pour survivre au fait qu'il avait invité son idole chez lui et que ce dernier AVAIT ACCEPTÉ! Bon, il faut admettre que Min Ho lui avait envoyé plusieurs messages aussi, depuis leur rencontre... Chose qui avait toujours surpris le pauvre artiste, qui en restait choqué. Le rappeur devait être tellement occupé, Sang Min se sentait coupable de le déranger en lui répondant... alors qu'il n'était même pas l'instigateur de la conversation! En général, il lui disait d'ailleurs de bien faire attention à lui, de ne pas se surmener, de penser à bien manger et dormir suffisamment... L'idole avait été le premier à qui il avait écrit, à la fin de janvier, lorsqu'il avait ENFIN terminé le troisième tome de la série. Il faut dire qu'il avait intérêt à le terminer, puisque sa sortie avait été annoncée pour le premier mars... Ce n'est qu'après avoir partagé sa joie et son soulagement à son idole qu'il avait envoyé le mail avec le dernier chapitre à son éditeur. Il avait eu quelques corrections à y apporter, puis le tout était parti à l'imprimerie. Son mois de février avait commencé tranquillement, il avait eu quelques entrevues à la radio, une poignée à la télévision... C'était juste pour parler du fait que son livre allait bientôt sortir, on essayait de lui tirer quelques petits avants-goûts. Pendant son temps libre, il avait commencé ses trois toiles ou s'asseyait devant ses cartons remplis de mystère. Il les fixait, s'arrachait les cheveux, se demandait quoi en faire... mais il n'arrivait pas à se résoudre à les ouvrir.

Il n'en avait pas parlé à Min Ho... Pourtant, ce dernier lui avait demandé comment il allait, le jour où il avait rencontré/revu Minji. Cette journée avait été intense... Sang Min avait craqué, il ne pouvait pas le nier. Il avait complètement perdu pied et avait paniqué, il s'était détesté même, pendant un moment... avait pensé qu'il aurait préféré ne jamais se réveiller de son comas, pour ne pas avoir à confronter ce genre de regards... ne pas avoir à briser les espoirs d'une autre personne... ne pas apprendre qu'il avait gâché lui-même ces dernières années, parce qu'il avait eu peur... Enfin, il ne les avait pas exactement gâché... et il n'avait pas à se sentir coupable, c'est ce que la majorité des gens lui diraient... Mais, lui, il passait difficilement outre le fait qu'il aurait pu faire de simples petites recherches sur les réseaux sociaux. Après tout, il avait un nom... on l'avait pris pour ce Chiba Hideto, dans la rue. Il aurait été facile de confirmer ou non si c'était lui. L'auteur avait eu terriblement mal et affreusement honte. Il avait préféré ne rien répondre au rappeur, cette journée-là. Il ne méritait pas qu'une personne si importante ne lui accorde de l'attention. L'auteur n'avait pas non plus su trouver les mots pour mentir, donc... le silence avait été son choix. Puis... qu'est-ce qu'il lui aurait dit? Qu'il avait craqué en pleine séance de dédicaces, parce qu'une personne de son passé avait refait surface et qu'il n'avait pas supporté tellement de choses? En fait, l'événement avait été rapporté sur les réseaux sociaux... Plusieurs lectrices et lecteurs avaient commenté leurs inquiétudes sur la disparition soudaine de l'auteur, commentant le fait qu'il semblait avoir les larmes aux yeux, avant de partir. Une poignée de haters s'en réjouissaient, quelques autres internautes allaient jusqu'à penser que c'était une hater qui était venu pour insulter l'artiste et qui l'avait mis dans cet état. C'était loin d'être la vérité... Minji n'avait probablement pas cette intention en tête lorsqu'elle était venue.

Sang Min avait gardé le silence sur les réseaux sociaux pendant quelques jours, ne commentant pas l'événement. Il espérait que Min Ho n'était pas tombé sur les rumeurs... L'auteur voulait gardé une certaine image à ses yeux, avoir l'air fort, même s'il ne l'est pas du tout. Après tout, quand on tente de se suicider quatre fois en trois ans, c'est qu'on manque clairement de colonne, non? Le nippon se considère comme étant la faiblesse incarnée, mais ce n'est pas pour autant qu'il veut que son idole ne le voit ainsi. Il soupira et se laissa tomber sur son lit, il devait se calmer. Ça allait bien se passer, ils allaient... lire les fanfics, en rire, manger des cookies... Nul besoin de se torturer avec les récents événements. Pour ce soir, il pouvait mettre ses soucis sur pause et faire semblant d'aller très bien. Il reprendrait ses réflexions, ses questions, sa haine envers lui-même lorsque Min Ho partirait... L'auteur cacha son visage derrière ses mains, sentant son cœur se serrer dans sa poitrine. Pourquoi il fallait qu'il se sente comme ça aujourd'hui? Depuis qu'il a appris pour son identité, il est tiraillé, avançant à pas de tortues, craignant toujours ce qui peut bien l'attendre... Et si Minji se trompait? Si elle ne le voyait comme une bonne personne que parce qu'elle avait été proche de lui, mais qu'en réalité, il avait bel et bien été une ordure? Comment pourrait-il se regarder dans un miroir, une fois qu'il saurait tout? Il y avait des jours où il arrivait à ne pas trop y penser, à aller ''bien''. Mais, quand il devenait le moindrement nerveux, cette histoire en profitait pour venir s'immiscer autour de sa gorge et doucement l'étrangler. Dans ce cas-ci, c'était parce qu'il ne voulait pas avoir une mauvaise image aux yeux de Min Ho... Il voulait espérer être digne de son attention, des messages qu'il lui envoyait, de sa gentillesse... Sauf que s'il avait été une mauvaise personne, il était un être dégueulasse qui profitait de son amnésie pour jouer les victimes et se faire plaindre par les autres! Non?

Il tenta de se calmer, se plongeant plutôt dans les paroles de la chanson qui jouait dans tout le loft. Il avait mis une playlist indie se composant de chansons d'artistes comme MRSHLL, Ashmute, etc. Ce genre de musique l'apaisait et il trouvait que ça mettait une ambiance agréable. Ce n'était pas lourd comme certaines autres chansons et n'avait pas une connotation particulière à ses oreilles. Il poussa un long soupir, puis sursauta violemment en entendant le bruit de la sonnette. Min Ho devait avoir trouvé. Après, trouvé une petite église dans le quartier... ce n'était pas très compliqué non plus! Sang Min avala difficilement sa salive et se mit quelques claques pour envoyer valser ses réflexions. Il devait aller bien! Il retournerait à ses tourments une fois qu'il serait seul! Il se leva et dévala les escaliers, se prenant d'ailleurs les pieds dans une pile de livres, les faisant tomber avec lui... Douleurs et regrets instantanés. Ayant déboulé une bonne dizaine de marches, le nippon grimaça et gémit un peu en se relevant. Le désespoir se dessina sur son visage amoché alors qu'il voyait les livres et feuilles qui l'avaient suivi dans sa chute. Il les ramassa, vite fait et les remit en piles. Sang Min passa sa main dans ses cheveux, les replaçant rapidement et tira un peu sur sa veste. Il devait avoir l'air correct, malgré tout, non? Non, du tout. Il avait la lèvre inférieure fendue et celle-ci saignait abondamment. Il avait aussi une petite coupure sur la joue droite, sans parler d'une petite ecchymose sur le front...

L'auteur boita légèrement jusqu'à la porte, espérant que la douleur passerait vite pour ne pas inquiéter son idole. Bon, il se disait qu'au moins... ça changeait le mal de place! Il inspira douloureusement, puis expira lentement avant d'ouvrir la porte. Il força un petit sourire accueillant, alors qu'il posait les yeux sur son invité très important et encore plus spécial.

-« Hello! T'as pas eu trop de difficultés à trouver...? » demanda-t-il avec un petit rire nerveux, en passant sa main sur sa nuque.

Oh qu'il regrettait amèrement de l'avoir invité, ici. Il aurait vraiment dû emprunter l'appartement d'un ami... Lui qui normalement adore son église, il ne la trouvait pas assez luxueuse pour son invité de marque. Il espérait aussi que l'idole ne serait pas dégoûté par son loft et ne le jugerait pas trop durement. Sang Min espérait que l'odeur sucrée des cookies maison aiderait à adoucir un peu le jugement du rappeur, il faut l'admettre.

-« Entre, il fait froid et il ne faudrait pas que tu tombes malade! » dit-il en se bougeant pour le laisser entrer.

Il referma la porte derrière lui et recula un peu pour lui laisser de l'espace. Min Ho pouvait très bien deviner où mettre ses chaussures, après tout, c'était assez évident. Sang Min tendit une main pour prendre son manteau, qu'il accrocherait sur le porte-manteaux. Il n'avait toujours pas remarqué qu'il avait le menton couvert de sang et qu'il en avait un peu sur la joue aussi... Comment accueillir ses invités de la manière la plus glamour par Seo Sang Min ou Chiba Hideto, ça dépend de l'invité.

-« Bienvenue chez moi... ce n'est pas un hôtel de luxe et ce n'est pas très... classe... mais... bon... c'est... chez moi... » dit-il avec un adorable sourire beaucoup trop gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Park Min-Ho
Fondachou ♡
avatar

Date d'inscription : 22/12/2017
Messages : 987
: 54
Célébrité : Min Yoongi
DC : Lim Dong Soo, Kang Heechul, Jo Bon Hwa
Adresse : Seoul North | Dortoir
Age : 22
Métier/études : Rappeur et Leader des GR7
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Re: Si IluvGR7 savait ce qui se trame... || PV Minette   Hier à 1:05


Min-Ho Sang Min
Juste  une  journée  banale,  à  lire  une  fanfiction avec  son  crush  #normalquoi
Aperçu de sa tenue

Après de longs jours d’attentes, c’était le jour-J. Min-Ho ne savait pas réellement comment il se sentait, avait-il fait le mauvais choix en acceptant d’aller lire cette fanfiction chez le fameux écrivain qu’il admirait tant ? Il ne savait pas, mais il s’était clairement jeté dans la gueule du loup et avait accepté sans avoir réfléchi. C’est donc en secret qu’il s’était posé sur son lit en réfléchissant du pourquoi du comment il avait accepté. Il tournait ses pouces en regardant le vide, dire qu’il ne stressait pas, serait mentir. Il s’imaginait tous les scénarios possibles de ce qu’il pourrait se passer, en passant du “mauvais accident qui fait que Min-Ho a trébuché sur Sang Min”, digne d’un drama oui. A du “Sang Min n’ouvre pas la porte, étant pas là”. Alors pour le coup, même ayant accepté, il se demandait s’il devait y aller. Il ne l’avait pas dit à Li Xia, clairement, c’était un secret. Et si une folle dingue du MinMin le voyait se diriger chez Sang Min, bon, les chances étaient minces comme il pensait que les fans de Sang Min étaient moins étouffantes que les GRea7. Il devait s’avouer qu’il ne savait pas trop sur ce coup, il ne se préoccupait pas des fans de l’écrivain, il se disait qu’elles étaient toutes aussi calmes, qu’elles ne devaient pas ennuyer l’écrivain avec ces histoires de relations avec lui. Min-Ho se sentait mal à ce propos, c’était malaisant de s’imaginer vivre une vie d’amour avec l’écrivain, malgré les sentiments qu’il éprouvait pour lui. Et, il ne pouvait pas savoir si l’écrivain était pareil que lui sur ce coup, ce serait avouer ses sentiments sans s’en rendre compte et le rappeur ne voulait pas de ça, pas maintenant, c’était beaucoup trop tôt pour en être à 100% sûr, il le connaissait “personnellement” que depuis quelques temps et donc, il ne savait pas vraiment si l’écrivain n’allait pas se moquer de lui. Sur ces pensées, Min-Ho s’était déjà levé pour aller chercher les habits qu’il porterait pour ce rendez-vous un peu spécial, parce que ce n’était pas commun d’avoir rendez-vous avec quelqu’un pour lire une fanfiction. Au départ, il voulait opter pour quelque chose de chic, afin de ne pas quitter son image “d’idole”. Mais, il s’est rendu compte que c’était un poil arrogant de se trimballer avec des habits qu’il portait pour aller à des cérémonies. Alors, il optait pour des habits de tous les jours, enfin du moins, ce qui était potable pour les yeux de Sang Min, parce qu’au fond,  Min-Ho n’était pas le roi de la mode. Ca se voyait parfois, quand il arrivait de l’aéroport, les GRea7 en rigolaient parfois sur les réseaux sociaux, et pour le coup, le manager lui avait demandé de suivre les conseils des stylistes, conseils qu’il n’a toujours pas suivi depuis le temps. Il optait pour un long t-shirt, un pantalon denim déchiré aux genoux et une paire de bottines beiges. Par la suite, il s’arrangeait les cheveux, pas qu’avoir les cheveux décoiffés le dérangeait, mais ce n’était pas réellement présentable de se montrer de façon yolo en face de son crush. Il espérait que ses cheveux allaient reprendre vie, là, ce n’était plus du tout possible. Il poursuivrait l’Agency s’il perdait ses cheveux, voilà l’objectif qu’il s’était mis s’il les perdait. Bon, c’était perdu d’avance mais bon, c’est Min-Ho. L’avantage, c’était qu’il allait bientôt pouvoir laisser reposer ses cheveux comme il allait revenir à sa teinte naturelle, c’est-à-dire noir.

Après s’être regardé dans le miroir en soufflant plusieurs fois, se répétant plusieurs fois que tout allait bien se passer, qu’il n’y aurait pas d’instants dignes d’un drama, qu’ils allaient juste lire une fanfiction et qu’elle était sûrement drôle à lire. Mais en même temps, il avait peur, il avait peur qu’il se passe quelque chose comme c’était chez l’écrivain. Il avait peur de faire une bêtise, que quelque chose ne passe pas. Que son coeur s’arrête subitement de battre à cause de la présence de son crush. Mais il devait foncer tête baissée, sinon il allait regretter de ne pas y être allé. Car, au final l’écrivain l’aurait attendu pour rien, et ça, Min-Ho ne le voulait pas. Alors il attrapait une veste, en enfilant son masque avant de sortir de son dortoir. Ayant le permis -ceci est une nouvelle- Min-Ho avait pris sa petite voiture pour aller dans le quartier où habitait Sang Min. Sur le trajet, le leader se posait trois fois plus de questions, et comme il se saoulait tout seul, il avait mis en marche un peu de musique, histoire d’oublier ce rendez-vous quelques secondes. Chose qui ne marchait ABSOLUMENT pas.

20 minutes passées à conduire à travers Séoul, il arrivait enfin dans le quartier où habitait l’écrivain, au départ, Min-Ho se demandait s’il ne s’était pas trompé d’adresse comme le stress était présent. Mais finalement, il s’était rendu compte que c’était effectivement l’église, l’habitat de Sang Min. Premièrement surpris, Min-Ho restait planté comme un idiot à regarder l’église, puis secondement, il finissait par sourire, en admettant à soi-même que c’était sacrément stylé. Oui, Min-Ho, tu trouves toujours tout stylé quand c’est Sang Min. Ah, l’amour. Finalement, le rappeur s’avançait devant la porte, avant de sonner. Il inspirait longuement avant de tout expirer, il essayait de se calmer avant de voir Sang Min débarqué devant lui. Il se disait intérieurement qu’il devait arrêter de se comporter ainsi et faire comme si de rien n’était et vivre sa vie en tant “qu’ami” de l’écrivain, mais ces sentiments là, ça ne se contrôlait vraiment pas. Il attendait un peu, devant la porte, se demandant à nouveau si c’était finalement une bonne idée de faire acte de présence à ce rendez-vous, s’il n’allait pas le foirer, si Sang Min serait heureux de le voir… Et voilà que la porte s’ouvrait, d’abord surpris, Min-Ho était énormément gêné de se montrer ainsi, en voyant l’accoutrement de l’écrivain. Mais son regard se portait surtout sur son visage, que s’était-il passé ? Il saignait, Min-Ho espérait que ce n’était pas quelque chose de très grave.

- Hello! T'as pas eu trop de difficultés à trouver...?  Min-Ho hochait la tête de droite à gauche, suivit d’un petit sourire. Il devait l’avouer, c’était vraiment un endroit pas piqué des hannetons.

- Non, ne t’inquiètes pas, haha. disait-il suivit d’un rire.

Une église, n’était pas non plus un endroit qu’on appellerait d’habitat, alors savoir que son écrivain favori habitait là-dedans, était surprenant oui. Mais, ça ne le dérangeait pas du tout, ce n’était qu’une habitation après tout, pourquoi devrait-il juger sa “maison” ? Chacun sa maison, alors il n’avait rien à dire. Et… Ô saint dieu des cookies, c’était l’odeur des cookies qu’il sentait là ?

- Entre, il fait froid et il ne faudrait pas que tu tombes malade!

Ah! Oui, c’était vrai qu’il faisait froid, Min-Ho n’avait pas opté pour une veste qui tiendrait réellement chaud. Il avait attrapé la première veste qui venait, et c’était tombé sur cette veste-là. Ce n’était pas vraiment très futé de sa part, puisqu’il avait exactement froid. En entrant dans l’habitat, Min-Ho lâchait un petit “merci”, essayant de se faire tout petit, pour aucunes raisons apparentes. Et effectivement, Min-Ho reconnaissait l’odeur des cookies, une raison de plus pour lui, d’aimer l’écrivain. C’était tellement attentionné ! Oh, il faut qu’il se calme, calme-toi Min-Ho. Il retirait son manteau avant de le donner à Sang Min, opération ne pas rougir. Ah, trop tard, ses joues brûlaient déjà. Le Min-Ho imaginaire était déjà en train de décéder, c’était vraiment incroyable comme situation. Comme l’écrivain pouvait procurer de tels sentiments au rappeur, hein ? Min-Ho lui-même se le demandait.

- Bienvenue chez moi... ce n'est pas un hôtel de luxe et ce n'est pas très... classe... mais... bon... c'est... chez moi...

Min-Ho se retournait vers l’écrivain après avoir regarder l’intérieure, pourquoi disait-il ça ? Tant que c’était un endroit cozy pour lui, ce n’était pas très important. Ce qui comptait, c’était qu’ils passent un bon moment à rire ensembles de la fanfiction, même si au final, Min-Ho mourirait intérieurement, mais ça c’est qu’un détail. Ils pourraient être sous un pont, tels des clochards, que Min-Ho s’en ficherait tant qu’il passe un bon moment avec lui.

- Sang Min~ Ce n’est pas grave, c’est ton habitat, c’est normal que ce soit différent de ce que je vois d’habitudes. Et puis, je trouve ça classe et original d’habiter dans une église, haha. disait-il, en lui souriant. Par la suite, il cessait de sourire, quand il re-voyait le sang sur le menton de l’écrivain. Ah! E-Euh, tu saignes… Sur ton menton… I-Il s’est passé quelque chose ?

Il s’imaginait le pire, même s’il ne devait pas. Il s’était peut-être coupé en se rasant ? Min-Ho ne savait pas, mais il se devait quand-même de le prévenir, parce que oui, ça ne se faisait pas de rien dire au propos de sa blessure.

code by Chocolate cookie


________

have you ever been so melancholy that you wanted to fit in the palm of your beloved's hand ? and lie there for fortnights or decades, or the lenght of time between stars ? in complete silence ?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 207
: 79
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Satou Tsukiko & Park Minori & Wang Li Xia
Adresse : South Seoul
Age : 22
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Re: Si IluvGR7 savait ce qui se trame... || PV Minette   Hier à 23:47

Si IluvGR7 savait ce qui se trame...

Un décalé de la vie qui n'a pas fait attention au fait que c'est la Saint-Valentin et l'idole qui a accepté #normalquoi



Selon son propre avis, Sang Min était vêtu de manières plutôt décontractées. Un jean noir, un t-shirt simple de la même couleur avec un texte en vert fluo et un mince veston à motifs de mince lignes blanches dessinant des carrés. Ce n'était rien d'extra, rien de folichon, pas piqué des hannetons non plus... Son éditeur ne le laisserait pas se présenter comme ça à une séance de dédicaces, encore moins à une interview quelconque. Donc, pour lui, c'était... simple. Bien sûr qu'il avait fait des efforts et n'avait pas enfilé le premier torchon qui traînait! C'était quand-même Park Min Ho qui venait chez lui, ce soir! C'était son idole, la personne la plus talentueuse, la personne la plus inspirante et probablement les traits masculins les plus agréables qu'il avait eu sous les yeux. Pourtant, Sang Min avait bien remarqué que son entourage était composé de personnes particulièrement belles... Il se demandait d'ailleurs parfois s'il était vraiment sorti du comas ou s'il ne rêvait pas. Enfin, sa vie avait surtout un cauchemar, pour son pauvre cerveau qui en prenait cher et qui se vengeait du coup sur ses émotions. Lorsqu'il avait rencontré Min Ho en personne et que ce dernier lui avait admis lire et aimer ses livres... Sang Min ne l'a pas totalement réalisé sur le coup et, à vrai dire, malgré tous les messages que le rappeur a pu lui envoyer... L'auteur a encore un peu de difficultés à y croire. Il n'était pourtant pas sous médications lorsqu'il a été au fan meeting... Il ne l'était pas non plus, la plupart des jours qui avaient suivi. L'amnésique ne se rappelait pas en avoir pris aujourd'hui non plus... même s'il avait pensé à en prendre, il ne voulait pas avoir le cerveau engourdi devant son idole! Ou peut-être qu'il en avait pris et avait oublié. Ça lui arrivait parfois, lui causant de petits malaises et de grandes remontrances de ses amis. Il espérait que ce ne soit pas le cas, cela dit.

Ce n'est pas ça, mais bien son empressement et sa maladresse qui le firent tomber dans les escaliers. Ça et les livres qui y traînaient aussi! Il avait tout ranger, le plus rapidement possible, pour ne pas faire attendre son ami imaginaire. Après tout... c'était impossible que Min Ho ne se soit vraiment présenté à leur rencontre, non? Le rappeur devait avoir bien d'autres plans plus importants que ça! Puis, il devait avoir encore plus d'amis plus intéressants et amusants et dignes de son temps que lui! Donc, non, ce ne devait pas réellement être son idole, même si c'était l'heure... Ce devait être des scouts perdus qui vendaient des cookies en avance pour leurs projets de l'été. Oui, oui, des scouts, le soir, en février. Pour Sang Min, cette hypothèse était plus crédible que celle selon laquelle son idole avait accepté et se présentait pour vrai sur le pas de sa porte. L'auteur ne pensait pas ainsi parce qu'il venait de se cogner la tête, il aurait eu le même genre de réflexions sans ça. Il fut trop surpris, son cœur partagea son émotion, ratant un battement pour le coup. L'asiatique força un sourire accueillant, tentant de cacher sa surprise et sa gêne... qui lui fit poser une question relativement stupide. Il habitait dans une église! Comment ça peut être difficile à trouver, dans ce quartier?!

-« Non, ne t’inquiètes pas, haha. »

Évidemment qu'il lui répondait ça! Min Ho était trop généreux, lui répondre gentiment malgré le niveau d'intelligence complètement absent de la question. Sang Min tenta de se rattraper, l'invitant plutôt à l'intérieur avant qu'il ne se transforme en joli glaçon. Après tout, il semblait porter un manteau bien mince pour la température extérieure. Il devait être venu en voiture, il ne devait pas avoir souffert de la température dans ces conditions. Ce ne devait pas être le manteau le plus chaud du monde, mais, à l'intérieur... le rappeur allait sûrement souffrir de la chaleur s'il le gardait. C'est pourquoi l'écrivain le lui prit et l'accrocha sur le porte-manteau, avant de lui souhaiter officiellement la bienvenue chez lui. Il se sentait toujours un peu mal de l'avoir invité chez lui, jugeant que cet endroit n'était pas du tout à la hauteur de la présence de son idole.

-« Sang Min~ Ce n’est pas grave, c’est ton habitat, c’est normal que ce soit différent de ce que je vois d’habitudes. Et puis, je trouve ça classe et original d’habiter dans une église, haha. »

Pour... la première fois? L'auteur rougit, esquissant un petit sourire avant de baisser les yeux. Min Ho venait de dire son nom? Sans titre honorifique, sans rien de poli qui met de la distance ou de la froideur... Bon, le rappeur n'avait pas non plus utilisé de terminaisons familières pour autant, mais... rien que ça avait suffi à le faire réagir ainsi! Sang Min se demandait s'il n'avait pas pris de médications, en fin de compte. Peut-être qu'il était vraiment toujours dans le comas, ce devait être ça. Surtout que Min Ho lui disait qu'il... aimait son église? L'auteur releva les yeux vers son idole, surpris et un brin incrédule.

-« Eeehh... Je... » commença-t-il, même si, en réalité, il était sans mots. « Je ne suis pas... religieux... hein... Même si on a souvent tenté de me convertir pour me ''sauver''. » finit-il par dire avec un petit rire nerveux.

Pour avoir voulu le convertir, ça! Beaucoup trop souvent! Mais, non, Sang Min ne croyait pas qu'un quelconque dieu arriverait à donner du sens à sa vie... Il était heureux pour les gens pour qui ça fonctionnait, mais les religions n'avaient pas les réponses à ses questions.

-« Je ne sais pas... si c'est classe... mais... cet endroit... c'est ouvert, donc... je... ne m'y sens pas enfermé... » admit-il avec un adorable petit sourire gêné.

L'auteur ne parlait pas vraiment de pourquoi il avait choisi cet endroit, en général. Mais, avec Min Ho... il se sentait étrangement assez à l'aise pour le lui admettre. Il avait ce sentiment qu'il pouvait lui dire ces petites choses qu'il gardait pourtant pour lui. Il ne pensait pas pouvoir tout lui dire et gardait quand-même son lot de secrets, mais ça... Ça allait. Il avait spécialement choisi ce lieu pour s'éloigner le plus possible de la petite chambre d'hôpital déprimante. Ce n'était pas un palace, mais tout était ouvert, c'était ''grand'' et il pouvait créer sans se soucier de devoir faire attention à ne pas en mettre partout.

-« Ah! E-Euh, tu saignes… Sur ton menton… I-Il s’est passé quelque chose ? »

Sang Min écarquilla les yeux en l'entendant et porta sa main à son menton. En effet, ses doigts touchaient sa peau.. humide et c'était bien rouge sur le bout de ses doigts. Il grimaça et soupira.

-« Non, je suis tombé dans les escaliers... et... j'ai cette condition génétique... » commença-t-il à expliquer, mais s'arrêtant à cause du dernier mot.

Génétique... ça lui venait d'un de ses parents... ou de quelqu'un de sa famille... le genre de personne qu'il pourrait rencontrer, peut-être, s'il se décidait à ouvrir ses cartons et accepter qui tous les indices lui disaient être.

-« J'ai une condition qui fait que je me blesse facilement et que je coagule lentement... » reprit-il en s'essuyant le menton. « Eeh... désolé... Je dois... » dit-il en montrant son menton. « Fais comme chez toi, juste... ne fais pas trop attention au désordre... J'ai essayé de faire le ménage mais... je ne suis pas très doué.... » ajouta-t-il, gêné que les choses ne débutent si mal.

Il essuya à nouveau son menton avec le dos de sa main et soupira. Quand il essayait de se tuer, sa condition ne l'avait jamais aidé! Mais quand il essayait d'avoir l'air normal devant son idole! Là! Là! Elle se faisait un plaisir de lui en mettre plein la gueule! Littéralement! L'auteur était beaucoup trop embarrassé par la situation. Il força un petit sourire, puis couvrit son menton avec sa main, avant d'aller dans la petite pièce juste cachée derrière la porte qui se trouve à côté du frigo. Il s'agit d'une petite pièce où se trouve une toilette, un lavabo et une petite commode dans laquelle il garde trousse de premiers soins, médications et autres nécessités. Pas de miroirs, Sang Min n'aimait pas trop se voir, donc, il n'en avait qu'un long sur pieds dans sa chambre et un autre, au-dessus du lavabo dans la salle de bains qui se trouve à côté de sa chambre. L'amnésique ne se trouve pas vraiment agréable à regarder et croiser son propre regard ne fait que lui rappeler sa confusion et son ignorance à son propre sujet. Il déteste ça. Il revint presque aussitôt, sa trousse en mains, et vint s'asseoir sur le canapé. Il posa la trousse sur la table basse et l'ouvrit, prenant quelque chose pour nettoyer son menton. Bon... il ne voyait pas ce qu'il faisait... et ne pourrait donc pas bien désinfecter sa lèvre fendue, ni sa joue... mais le principal était qu'il arrête de saigner.

-« Oh... eehh... J'ai fait des cookies... Je te les sors quand... j'ai fini avec... ça... » dit-il, alors qu'il tapotait doucement sa lèvre inférieure, du bout de son index, pour trouver où elle était fendue.

Sans miroir, il essayait de se débrouiller! Il n'osait pas monter non plus, question de ne pas laisser Min Ho seul trop longtemps. Ça aurait été impoli et ça pourrait mettre le rappeur mal à l'aise, non?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si IluvGR7 savait ce qui se trame... || PV Minette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si IluvGR7 savait ce qui se trame... || PV Minette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Seoul :: Séoul :: South Seoul :: Logements-
Sauter vers: