AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Glad to see you ..... ? || PV Sang Min

Aller en bas 
AuteurMessage
Chae Minji

avatar

Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 82
: 19
Célébrité : DaMi
Age : 21
Métier/études : Étudiante en lettre / Rappeuse et danseuse dans son temps libre.
Orientation : Hétéro.

MessageSujet: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Jeu 25 Jan - 21:01





















 ❝ Glad to see you ...? ❞
Is it really you ? ~




Des fois, les souvenirs reviennent d’un coup et ça faisait mal. Minji était actuellement en train de vivre ça. Traînant devant son ordinateur, elle venait de tomber sur un article parlant d’un jeune auteur, gagnant de plus en plus de succès. Mais cet auteur-là, Minji le connaissait. Enfin, c’est ce qu’elle croyait, ce qu’elle pensait. Cet auteur en question se faisait appeler « Sang Min ». Il ressemblait trait pour trait à un ancien crush, qui avait bizarrement disparu du jour au lendemain. Cela dit, ce fameux crush n’avait absolument pas un nom coréen.

Quand elle repensait à Hideto, des sentiments partagés affluaient. Des sentiments qui ne lui plaisaient pas du tout. D’un côté, la jeune femme ressentait un certain manque. Oui Hide lui manquait. Mais d’un autre côté, elle ressentait de la colère. Et peut-être était-elle un peu vexée, du fait qu’il ait disparu sans rien lui dire. Bien sûr, la jeune rappeuse avait essayé de le retrouver, mais en vain. Elle avait alors supposé qu’il avait dû trouver quelque chose de plus intéressant, et l’avait oublié.

Alors en lisant cet article, elle vit qu’il faisait une séance dédicaces pour son prochain roman. Une grande interrogation prit place alors dans l’esprit confus de la demoiselle : allait-elle y aller pour le voir, et savoir s’il s’agissait bien de la même personne, ou alors il s’agissait juste d’une douloureuse coïncidence ?

- Haaaa !

Avec un « Bonk » sonore, elle s’écrasa la tête contre son bureau et attira son frère dans la pièce qui la regardait avec des yeux ronds, surprit par le comportement de sa cadette.

- Bah alors qu’est-ce qui  t’arrive ?
- … Rien.. Rien…
- Mini ?
- Naah j’te jure. Y a rien…

La voix de la plus jeune était à moitié étouffée par le fait qu’elle ait la tête contre le bureau. Même si la petite Chae partageait tout avec son aîné, il y avait certaines choses qu’elle préférait garder pour elle. Son frère haussa alors les épaules et lui lança que si besoin il serait là pour l’écouter. Cette remarque fit redresser la brune qui lui offrit un petit sourire reconnaissant.

Quelques jours après cette découverte, vint le moment des dédicaces et Minji ne s’était toujours pas décidée. Grognant un peu, elle se décida pourtant et choisis de se rendre à cette séance.  Après tout il fallait qu’elle en soit sûre. Et puis si elle n’y allait pas, la brune savait que cette histoire la tourmenterait.

Cependant,  outre le fait qu’elle flippait un peu par rapport à la potentielle rencontre… Il y avait un autre truc auquel elle n’avait pas pensé : les livres. Perturbée et prise dans de profondes réflexions –et ses cours accessoirement- Minji n’avait pas du tout pensé à lire au moins le premier livre.

Arrivée devant la librairie, elle se frappa le front en soupirant avant de grommeler dans son coin.

- Ha bien joué ma vieille.. T’as géré cette fois.

Elle devait sûrement avoir l’air d’une folle à discuter toute seule comme ça. Enfin discuter… Plutôt marmonner avec un air sombre. Mais soyons honnête, ce que les gens pensaient…. Minji  s’en fichait royalement sur le moment. Soufflant un bon coup, elle prit sur elle et rentra dans la boutique. La première chose qu’elle remarqua c’est qu’il y avait du monde. BEAUCOUP de monde. L’article ne mentait pas en disant que Sang Min avait du succès. Malgré elle Minji gonfla une joue. Pourquoi était-elle venue déjà ? Bougonnant encore, elle s’approcha néanmoins pour essayer de voir et comprendre ce qu’il se passait.

Finalement elle s’était mise dans la file d’attente, ayant chopé un bouquin au vol. Elle profita de l’attente pour commencer à lire un peu, et siffla malgré elle avec admiration. Après quelques pages parcourues, Minji devait reconnaître qu’elle appréciait la manière d’écrire du jeune homme. Si elle n’avait pas eu l’intention de lui parler, elle se serait volontiers assise ailleurs pour pouvoir lire en paix. Mais elle n’en eut pas le loisir, puisque la file avançait bien trop vite à son goût et ce fut son tour de se retrouver face au jeune auteur. Mais au moment de parler, elle eut le « bug » le plus monumental de sa vie : aucun son ne parvint à sortir de sa bouche, mettant la panique dans sa tête. Finalement une seule chose parvint à s’échapper de ses lèvres :

- Hideto… ?

Sa voix était étranglée. Tout ce qu’elle avait contenu ces dernières années affluait d’un coup, la laissant sans voix. Elle n’avait alors plus qu’une envie, se cacher dans un coin et ne plus jamais en sortir.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Chae Minji le Mer 16 Mai - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 319
: 32
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Moon Choo Hee & Park Minori & Wang Li Xia & Park Min Ki
Adresse : South Seoul
Age : 23
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Sam 27 Jan - 4:44



"Glad to see yiu .... ?"

J'ai l'impression qu'aujourd'hui la mémoire est beaucoup moins sûre d'elle-même et qu'elle doit lutter sans cesse contre l'amnésie et contre l'oubli. - Patrick Modiano



Un aperçu de son look?

L'auteur n'avait vraiment pas envie d'aller à l'événement prévu à la bibliothèque. Lui qui venait à peine de soumettre la version finale du prochain tome à sortir, il y avait un peu moins de deux semaines... Son éditeur ne lui laissait aucun répit, ne cessant de faire claquer un fouet imaginaire au-dessus de l'amnésique. Il avait probablement peur que Sang Min ne tente encore de se suicider, après tout, il l'avait fait encore tout récemment... La nouvelle avait inquiété les fans qui attendaient impatiemment le troisième tome de la série, qui était annoncé pour janvier, à la base... mais qui avait été reporté à mars, à cause de l'incident. Il y avait eu des rumeurs aussi affirmant que l'auteur arrêtait abruptement d'écrire, chose qui était fausse. Donc, son éditeur lui avait organisé une tonne d'événements pour le tenir occupé, en attendant la sortie du livre. L'asiatique avait dû choisir l'apparence qu'aurait le livre, assister à quelques interviews à la radio pour montrer qu'il était bien toujours en vie et rassurer ses fans sur la sortie prochaine de son livre, faire d'autres entrevues avec quelques magazines puis, bien sûr, participer à quelques événements comme aujourd'hui pour les lecteurs impatients...

Sang Min appréciait évidemment l'affection de ses fans, il leur en était très, très reconnaissant, mais il ne savait jamais trop comment réagir et le tout le mettait donc plutôt mal à l'aise. Les fans en savaient parfois un peu trop sur lui, ayant fait des recherches, ayant suivi ses apparences publics... Lui qui pensait qu'être auteur était un travail plutôt tranquille... Il n'aurait jamais cru que les histoires qu'il s'inventait pour se distraire, seul dans sa chambre d'hôpital, deviendrait un tel succès! Il aimait bien lire les théories des fans au sujet des aventures qu'il écrivait et il lui arrivait de s'en inspirer, c'est vrai. Cela dit, 99% de ce qu'il écrivait venait de son imaginaire et du peu d'expériences personnelles qu'il avait. Il y avait un personnage inspiré de son idole, Park MinHo. Sang Min avait aussi décrit le restaurant de haute gastronomie française de son amie qui l'avait tant aidé après son accident, Mina. Un autre personnage s'appelait Mae-Ri, en l'honneur de son amie urgentiste qui s'était occupée de lui et qui, elle aussi, est amnésique donc peut comprendre un peu ce qu'il ressent. Pour les lecteurs, son histoire était un peu fantaisiste, un peu futuriste, différente de ce qui était publié dernièrement et traitait de certains sujets qui restaient pourtant tabous. Pour Sang Min... c'était une manière de s'exprimer de manière plutôt personnelle, même s'il ne l'avait jamais admis explicitement ainsi.

Donc, que les gens ne viennent le voir, des étoiles dans les yeux et ne le complimentent sur son style ou son imagination... ne lui demande d'où il prenait toutes ces idées, lui qui était pourtant si jeune et qui n'avait pas de passé sur quoi se baser. Oui, les gens étaient parfois un peu... directs, mais surtout durs, sans nécessairement le vouloir. Ce n'était pas un secret que Sang Min était amnésique. En réalité, son éditeur avait fait le maximum pour que ce fait soit connu de tous, mettant de l'avant son jeune écrivain comme un prodige littéraire au passé mystérieux, puisque complètement oublié. Personne ne semblait l'avoir recherché, donc il avait choisi un nom et un prénom coréen pour tenter de se faire une nouvelle vie, même s'il avait conscience du fait que ses traits semblaient davantage japonais. À presque chaque entrevue, on lui demandait si ce n'était pas difficile d'être amnésique, mais surtout... seul comme lui. On lui demandait souvent si c'était cela qui créait ce profond mal de vivre et si écrire n'aidait pas à l'alléger un peu. Non, les gens ne faisaient pas exactement preuve de délicatesse... Sang Min ne répondait jamais vraiment à la question, il faut dire, n'ayant pas envie de partager quelque chose d'aussi personnel. Ses réponses étaient donc généralement vagues, très vagues même.

Il s'était encore fait posé des questions du genre, aujourd'hui, par quelques fans curieux qui lui avaient répondu des encouragements, après s'être excusés de l'avoir possiblement mis à l'aise. Sang Min était un peu froid, comme toujours, puisqu'il gardait une distance plus grosse que celle entre la Terre et le soleil entre lui et les gens. Il forçait tout de même quelques sourires, ici et là, lorsqu'il croisait le regard de son éditeur. L'amnésique était toujours un peu gêné, quoique flatté, par les fans qui venaient complimenter son physique. N'étaient-ils/elles pas venu(e)s parce qu'ils/elles aimaient son livre? Au final, ils/elles ne faisaient que lui dire qu'il était beau, qu'il devrait devenir une idole ou des choses comme ça... Sang Min ne savait pas trop où se mettre, du coup, il restait plutôt inexpressif et hochait doucement la tête, remerciant poliment ou bien en disant que les gens exagéraient. Sang Min fut soulagé de les voir s'éloigner, ses oreilles espéraient que la prochaine personne à l'approcher ne parlerait pas de la même manière aiguë qui est supposément ''mignonne''... mais qui en réalité, est très agaçante.

Il soupira, puis regarda l'heure sur son téléphone. La fin de l'événement approchait, il allait pouvoir retourner s'enfermer chez lui et être tranquille! La douce liberté! Enfin, ça, c'était si son éditeur machiavélique ne lui réservait pas une surprise... Il prit une gorgée d'eau, puis releva les yeux pour voir qui serait la prochaine personne. L'amnésique força un petit sourire, la pauvre jeune femme semblait avoir aussi peur de lui que lui n'avait peur d'elle. Sang Min la regardait en silence, ne sachant trop quoi dire non plus... il était nul pour faire la conversation, c'était une autre raison de ne pas aimer ce genre d'événements. Il avait plus souvent l'impression de décevoir ses fans avec sa personnalité que de leur faire plaisir au final. L'asiatique pencha légèrement la tête sur le côté, en continuant de l'observer. Elle avait un joli visage... il se disait qu'elle serait probablement un modèle plaisant à dessiner, mais il n'osait pas le dire ni bouger ses doigts pour prendre un crayon et une feuille. Ça aurait été trop bizarre. Il finit par passer sa langue sur ses lèvres, les humectant un peu pour aider les mots à en sortir.

-« Tout va bien? » demanda-t-il, légèrement inquiet quand-même.

Sang Min n'était pas sans cœur... Il manquait seulement d'habiletés sociales. Donc, de la voir ainsi ''bugger''... il se demandait si elle avait besoin de quelque chose.

-« Hideto… ? »  

L'asiatique se sentit pâlir de quelques teintes en entendant ce prénom. Il lança un regard interrogatif, plein d'incompréhension avec une teinte de craintes à la demoiselle. Il s'était visiblement raidi sur sa chaise, même si l'on pouvait tout aussi bien voir qu'il se demandait d'où ce prénom sortait. Sang Min était à des années lumière de se reconnaître à ce prénom, alors que c'était pourtant le sien... Il observait la jeune femme avec un mélange de curiosité et de méfiance, à présent. À cause de son amnésie, il ne se rappelait pas de toutes ces journées et ces soirées passées avec la belle. Il n'avait aucun souvenir de tous ces portraits d'elle qu'il avait fait, puisqu'à l'époque, il adorait justement lui demander d'être son modèle ou tout simplement, la dessiner à son insu, voulant capturer certaines de ces expressions si adorables. Sang Min ne se rappelait pas de ces fous rires, de ce sentiment d'envie et de petite jalousie qui l'avait dévoré quand il l'avait vu rire et être tactile avec un autre jeune homme... Il n'avait aucune idée du nombre de battements par minutes qu'elle avait pu lui faire avoir, à croire que son cœur était devenu un marathonien, par instants avec elle. Il n'avait aucun souvenir d'elle, tout comme il n'en avait aucun de lui-même, de son passé... alors qu'il se demandait désespérément comment avait été sa vie avant, comment il était arrivé ici, pourquoi personne ne l'avait cherché? Personne ne l'avait aimé? Personne ne s'était soucié de lui? Il n'en avait absolument aucune idée... Aucune mémoire...

-« Je suis désolé... mais... pourquoi m'appelez-vous ainsi? » demanda-t-il, finalement, avec une réserve palpable. « Vous n'êtes pas la première à m'appeler comme ça... donc... je vous dirai comme j'ai dit aux précédents... Je ne sais pas qui est ce... Chiba... Hide...to...? Je ne me rappelle pas de... Na...? Na Eun? Je n'ai pas d'amie de ce nom... à ma connaissance? Personne... Personne n'est venu me voir à l'hôpital, quand je me suis finalement réveillé... c'est connu...  Si elle avait été mon amie... elle serait venue, non? » ajouta-t-il avec hésitation, cherchant un peu ses mots pour tenter d'expliquer sa réponse. « Je ne me rappelle de rien de ce qui date d'avant 2014 et ce n'est pas de la simple comédie que je joue pour vendre mon livre... non... » dit-il, en baissant les yeux, cherchant à se rappeler de ce qu'on lui avait dit quand on l'avait appelé ainsi.

La première fois avait été peu après sa sortie de l'hôpital, quand sa mémoire à courts termes lui jouaient des tours aussi et qu'il s'était perdu pour rentrer. Un groupe d'étudiants lui était tombé dessus et avait commencé à lui crier des bêtises parce que ce fameux Chiba Hideto était ami avec une certaine Na Eun et cela ne plaisait pas au petit ami de cette dernière. Le petit groupe ne l'avait pas cru quand il disait ne pas la connaître et ne pas comprendre et ils avaient commencé à le battre violemment. Sang Min avait eu de la chance de se faire sauver par Yun Seong, avec qui il s'était ensuite lié d'amitié. Il avait cependant été marqué par cette histoire, puisque c'était la seule qui semblait peut-être lié à son passé qui lui restait voracement inconnu. Le Japonais ne se rappelait pas que oui... il avait bien été ami avec Na Eun, mais ça avait été une amitié tout à fait platonique et qui n'avait rien d'ambiguë. Son petit ami de l'époque était simplement cinglé... Na Eun était d'ailleurs une amie commune de l'amnésique et de Minji, donc, elle reconnaîtrait sûrement ce nom... Il leur était arrivé de traîner tous les trois, de prendre des photos ensemble aussi... mais des photos, il en avait prises plusieurs avec Minji aussi, aimant les redessiner après. Cela dit, lors de son accident, il n'avait rien sur lui qui pouvait l'identifier... donc, son téléphone avec les photos non plus... Peut-être que Minji en avait encore... peut-être s'en était-elle départie.

Sang Min soupira, cherchant à se détendre, puis prit une gorgée d'eau. Il se demandait qui était ce Chiba Hideto... Ce n'était probablement rien, mais la partie de lui, qui voulait désespérément savoir qui il était, espérait que la demoiselle le convaincrait que c'était lui.. et qu'elle aurait raison. Cependant, une autre partie, plus raisonnable, lui disait de ne pas se faire d'idées avec ça. Autrement, il serait encore déçu et blessé par de faux espoirs. S'il était ce Chiba Hideto... il l'aurait su avant, non? Pas nécessairement... mais bon... Bien que ça avait été difficile, l'auteur avait répondu sincèrement à la jeune femme. Il pensait que c'était connu, puisque c'était des informations qui se trouvaient facilement sur internet... mais bon, tout le monde n'est pas stalker non plus, donc, il l'avait répété au cas où... Ainsi, elle pourrait mieux comprendre si elle s'était fourvoyé, non?

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Chae Minji

avatar

Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 82
: 19
Célébrité : DaMi
Age : 21
Métier/études : Étudiante en lettre / Rappeuse et danseuse dans son temps libre.
Orientation : Hétéro.

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Sam 3 Fév - 11:42





















 ❝ Glad to see you ...? ❞
Is it really you ? ~




L’écrivain demanda à Minji si tout allait bien. Si elle avait été en état, et surtout si elle n’avait pas été choquée, elle lui aurait clairement répondu de manière sarcastique. Mais là… Elle se contenta juste d’hocher la tête doucement, sans pouvoir s’empêcher de le dévisager. Bon… La jeune femme devait clairement passer pour une folle, ça se confirmait de minutes en minutes.

Elle le vit ensuite pâlir avant qu’il ne se mette à parler. Elle l’écouta, patiemment, sans le couper ou montrer quoi que ce soit. Encore une fois Minji contenait tout mais pas pour longtemps. Une fois que le jeune homme eut terminé de parler, c’était au tour de la demoiselle. Et elle déballa son sac entièrement, alors qu’elle fronçait les sourcils, retenant difficilement ses larmes. Après tout, il ne fallait pas qu’elle craque comme ça devant tout le monde. Cela risquait de causer des soucis non seulement à Sang Min, mais à elle également. Soufflant un bon coup elle prit alors la parole.

- Si on t’appelle comme ça, c’est parce que c’est ton nom …. ! Et Na-Eun.. C’est effectivement ton amie. Notre amie. On t’a cherché ! On t’a cherché pendant longtemps sans pour autant avoir de réponse ! On ne savait pas quoi faire ! Et puis je croyais que t’étais parti.. Que t’avais trouvé mieux ailleurs….

Minji prit un moment de silence et joua avec ses mains, essayant de reprendre une certaines contenance puisque plus elle parlait plus son ton baissait. Mais maintenant certaines choses devenaient plus claires. Si il n’avait aucun souvenir d’avant 2014… Ce n’était pas étonnant qu’il dise qu’il ne se souvenait pas de son nom, ni de Na-Eun ni elle. Ca faisait quand même mal à entendre. Après tout elle était attachée à lui, et comprendre qu’il l’avait oublié... Pas volontairement certes,  mais ça ne lui faisait pas du bien.

Cela dit balancer des choses comme ça, n’importe qui pouvait le dire, mais si on avait pas de preuves… C’était bien plus compliqué. Ou pas. Par la colère Minji avait supprimé pas de mal de choses concernant le jeune homme, mais avait malgré tout gardé quelques photos ou autre. Dont une qui était sur son téléphone puisqu’elle-même avait pris la photo et avait du mal à la supprimé. Elle sortit donc son mobile, fouillant dans sa galerie photo et s’arrêta sur le cliché en question. On pouvait voir le jeune écrivain et la brune, en compagnie de plusieurs autres personnes dont Na-Eun. La photo prise avant 2014, montrait le groupe avec vraiment un air plus jeune. Minji tendit le téléphone au jeune homme.

- Si jamais tu ne me crois pas… J’espère que cela sera déjà un élément crédible.

Elle se tut ensuite, attendant tout simplement une réponse, une réaction du jeune homme. Elle appréhendait. Allait-il la croire ? Ou allait-il la jeter pensant que c’était une fan un peu trop tarée et qui lui faisait un peu peur ?



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Chae Minji le Mer 16 Mai - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 319
: 32
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Moon Choo Hee & Park Minori & Wang Li Xia & Park Min Ki
Adresse : South Seoul
Age : 23
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Dim 4 Fév - 18:38


"Glad to see you .... ?"

J'ai l'impression qu'aujourd'hui la mémoire est beaucoup moins sûre d'elle-même et qu'elle doit lutter sans cesse contre l'amnésie et contre l'oubli. - Patrick Modiano



Un aperçu de son look?
Sang Min ne reconnaissait pas du tout la jeune femme devant lui, pour lui, elle était malheureusement une pure étrangère. Ce serait cependant ainsi avec n’importe quel fantôme de son passé. Même si sa propre tante qu’il avait considéré comme sa mère, durant toutes ces années, venait se présenter à lui… elle ne serait qu’un visage inconnu de plus. L’amnésique regardait donc la jeune femme, un brin méfiant puisqu’il ne savait jamais à quoi s’attendre quand il rencontrait des gens à ce genre d’événement, mais aussi avec un petit sentiment d’inquiétude à son sujet. Elle n’avait pas l’air d’aller très bien, elle semblait choquée par une chose qui échappait à l’auteur. Il était un peu tard pour réaliser qu’elle s’était trompée d’auteur, cela dit. Après tout, cela aurait pu être possible, Sang Min n’est pas le seul à venir ici pour un événement décidé par son éditeur. Il arrivait parfois aux lecteurs les plus assidus de se tromper, mais ils le comprenaient avant d’arriver devant l’auteur.

Il n’eut guère droit à une réponse éloquente, mais tout de même à une réponse. Peut-être était-elle muette? Mais Sang Min ne savait pas parler le langage des signes… Il se mordilla l’intérieur de la lèvre, essayant de réfléchir. L’auteur allait demander à la demoiselle si c’était réellement parce qu’elle ne pouvait pas parler qu’elle agissait ainsi, mais ses lèvres se refermèrent alors qu’il commençait à peine à les entrouvrir, entendant le fameux prénom japonais. Il ne sut pas trop comment y répondre, d’abord choqué de se faire appeler ainsi à nouveau. La première fois n’avait pas été des plus positives pour lui… Il tenta donc d’expliquer à la demoiselle qu’elle se trompait probablement de personne, bien qu’elle ait l’air plus douce que ses prédécesseurs. En un sens, Sang Min espérait qu’elle n’insiste et qu’elle ne lui prouve qu’il avait tord… Cela lui permettrait d’enfin avoir une idée de qui il était, même s’il commençait à se faire à l’idée de devoir se faire une nouvelle vie, s’il voulait avancer...

-« Si on t’appelle comme ça, c’est parce que c’est ton nom …. ! Et Na-Eun.. C’est effectivement ton amie. Notre amie. On t’a cherché ! On t’a cherché pendant longtemps sans pour autant avoir de réponse ! On ne savait pas quoi faire ! Et puis je croyais que t’étais parti.. Que t’avais trouvé mieux ailleurs…. »  

Sang Min resta muet face à sa réponse qui semblait si pleine de convictions. Il baissa les yeux, ne sachant trop que répondre. Elles étaient ses amies? Elles l’avaient cherché? Pouvait-il vraiment être ce « Hideto » ou était-ce les gens qui les confondaient, espérant trop retrouver cette personne? Après tout, les sosies existent… mais son sosie serait dans cette même ville depuis tout ce temps et il ne l’aurait jamais croisé? Aucun de ses fans avec ses histoires abracadabrantes ne l’aurait partagé sur internet? Il releva les yeux vers elle, complètement confus, alors qu’elle ajoutait qu’elle pensait qu’il était parti ailleurs, qu’il avait trouvé mieux? Que voulait-elle dire par là? Qui était-elle pour Hideto? Une simple amie? Elle avait l’air trop affectée pour ça… et surtout dire qu’il «avait trouvé mieux ailleurs»… mieux que quoi? Sang Min avait cherché, les premiers mois… mais comme personne ne collait à sa personne dans les fichiers des personnes portées disparues, il s’était résigné à choisir un nom coréen et demander la citoyenneté du pays. L’auteur hésita, alors que la demoiselle jouait avec ses mains.

-« Quand…? Depuis quand… votre Hideto… a disparu? » a-t-il demandé d’une voix timidement étranglée.

Il avait été admis à l’hôpital le jour de sa disparition, soit le premier janvier, selon les documents médicaux. Hideto étant loin de son pays natal, de ses amis de toujours, de sa famille avait donc passé la période des fêtes avec ses nouveaux amis. Il avait passé le dernier jour de l’année en compagnie de ses autres amis étrangers, qui comme lui n’avaient personne d’autre pour faire le décompte. Quelques amis coréens s’étaient joints aussi à eux, dont Na Eun. Ils avaient bien ri, ils avaient bu de l’alcool qu’un des étudiants étrangers, qui était majeur, avait acheté pour l’occasion et bien ri. Il ne s’était rien passé avec Na Eun, sinon qu’elle avait failli le rendre stérile en faisant accidentellement tomber une bouteille vide sur le pauvre adolescent qui en avait extrêmement souffert. La soirée et la nuit avait été très festive, très amusante et s’il en avait gardé un souvenir, il aurait été très agréable. Hélas, l’adolescent de l’époque avait eu un accident, sur son chemin du retour, et avait failli y perdre la vie. Sa survie lui avait toutefois coûté ses souvenirs et par le même fait, son identité et ses proches.

Sang Min observa la jeune femme sortir son téléphone, se demandant ce qu’elle comptait en faire. Il essayait de calmer ses espoirs d’avoir enfin une réponse sur son passé, ne voulant pas souffrir d’une possible déception. Puis, en même temps… tout semblait si irréel. Après toutes ces années… quelqu’un le retrouvait? Vraiment? Et elle disait qu’elle l’avait cherché? Si elle l’avait cherché et semblait si choquée de le revoir… peut-être n’avait-il pas été une si horrible personne qu’il ne le craignait. Il ouvrit grand les yeux en voyant la photo, se reconnaissant même s’il n’avait pas souvenirs de ces gens, de ce lieu ou de ce qui pouvait avoir eu lieu avant et après cette photo. L’amnésique fronça les sourcils, essayant plus que tout de se rappeler de ces gens… mais… rien ne lui venait. Lentement, mais sûrement, il sentait le sentiment familier de la frustration contre lui-même remonter. L’amnésique détestait ne pas arriver à se rappeler de la moindre chose concernant son passé, c’était supposément une chose si facile… la majorité des gens y arrivaient! La majorité des gens n’avaient pas un cerveau brisé, cela dit.

L’auteur savait que la photo ne pouvait pas être un montage, il n’y avait pas de photos de lui avec cette coupe de cheveux. Pourtant, c’était bien la coupe qu’il avait à son réveil à l’hôpital, quoique ses cheveux étaient un peu plus longs. Il avait été chez le coiffeur et avait changé de style, à sa sortie de l’hôpital donc toutes les photos de l’auteur le présentaient avec une tête légèrement différente de celle-ci. La demoiselle ne pouvait pas être une fan cinglée qui s’était inventé une histoire et des preuves. Il se sentait mal pour elle et pour les autres personnes de la photo, surtout pour la demoiselle devant lui et la dite Na Eun, puisque selon ses dires, elles l’avaient cherché. Sang Min baissa les yeux, quelques secondes, sentant sa gorge se serrer, puis les releva vers la photo. Cela dit, il ne comprenait pas trop.

-« Mais… quand on m’a attaqué… on insistait sur le fait que Hideto parlait trop à Na Eun… C’était celui qui prétendait être son petit ami qui disait ça… Mais sur la photo… il a… plus l’air proche de… vous? » finit-il par expliquer avec une certaine gêne.

La manière dont on lui avait dit les choses était plutôt simpliste : Il draguait Na Eun, alors qu’il savait qu’elle était prise. En réalité, ça n’avait jamais été le cas. Sang Min ne sachant rien de tout cela, la seule possible personne qu’il avait été était donc une personne insensible et dégoûtante qui lui valait de se faire battre… en plus de se sentir abandonné par le monde. Tandis que sur la photo, il avait un bras autour des épaules de la demoiselle et semblait la tenir contre lui, affichant un grand sourire. L’auteur commençait à se sentir mal, mais comme il était toujours en public, à un événement qui tournait autour de lui, il devait tenter de ne pas laisser paraître sa surprise, son incompréhension et son coeur qui se serrait toujours un peu plus. Il passa sa main sur son visage et reprit une gorgée d’eau, tentant d’y trouver du calme.

-« Dîtes-moi… comment vous appelez-vous…? » finit-il par demander même si ce fut difficile. « Je ne sais pas si je suis réellement votre Hideto… mais… je ne sais pas comment vous auriez pu avoir une photo de moi… avec vous… si je ne suis pas lui… » admit-il ensuite,d’une petite voix peu assurée en baissant les yeux.

Il ne pouvait pas dire qu’elle avait tort, les preuves étaient relativement minces… mais elle en avait. Cela dit, Sang Min ne pouvait pas lui affirmer que c’était lui à coup sûr non plus et c’était pourquoi il ne pouvait pas la regarder en lui disant cela. Qui plus est… s’ils avaient été proches, il se sentait d’autant plus mal de l’avoir oublié.

P.S.:
 

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Chae Minji

avatar

Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 82
: 19
Célébrité : DaMi
Age : 21
Métier/études : Étudiante en lettre / Rappeuse et danseuse dans son temps libre.
Orientation : Hétéro.

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Mar 17 Avr - 11:05





















 ❝ Glad to see you ...? ❞
Is it really you ? ~




Spoiler:
 

Minji était dans tout ses états. Elle avait entendu dire que Sang-Min était amnésique, mais elle ne pensait pas que ça serait si dur à vivre. Face à face avec celui qu’elle avait tant aimé sans que celui-ci ne se rappelle d’elle… Ca faisait mal. Ca faisait mal et la jeune fille se sentait pleine de désespoir. Mais si pour la brune c’était dur, qu’est-ce que ça devait être pour le jeune auteur ? Voir quelqu’un comme ça, débarquant de nulle part en clamant le connaître ça devait être vraiment perturbant. Alors pour ne pas mettre davantage le jeune homme mal à l’aise, Minji essaya de reprendre contenance. C’est là que le jeune homme lui demanda quand est-ce que « son » Hideto avait disparu. Sans même réfléchir la rappeuse répondit d’un seul coup, le visage neutre. Voilà qu’elle se barricadait de nouveau pour ne pas éclater en sanglot.

- Pour le premier de l’an 2014. On avait passé la soirée entre amis et quand la soirée s’est finis on s’est tous séparés. C’est sûrement à ce moment qu’il a disparu.

Repenser à cette soirée lui faisait surgir différents sentiments. Ca avait été une super soirée, elle s’était amusée, avait passé du bon temps et surtout, elle s’était beaucoup rapprochée de Hide. Alors sa disparition avait énormément blessé la jeune fille. Après tout, elle ne comprenait pas pourquoi il était partit. Pour Minji, il était parti comme un voleur, comme si il ne s’était rien passé. Elle lui en avait alors beaucoup voulu.

Mais quand l’auteur lui expliqua l’histoire avec l’ex de Na-Eun, Minji écarquilla les yeux. Elle savait que ce type était du genre abusif, mais là. C’était trop, elle ne pensait pas qu’il pouvait être jaloux à ce point et créer tant de malheur. Dans un sens elle était contente que sa meilleure amie ait laissé tomber ce type qui ne valait rien. D’un autre côté elle en voulait à ce type là d’avoir mit à tabac quelqu’un qui n’avait rien demandé. Massant l’arrête de son Minji finit par répondre l’air penaude.

- Désolé pour ça. Il est complètement barge et le moindre gars qui s’approchait de Na-Eun… Même si c’était purement amical, il le vivait mal. Et par rapport à la photo.. Bah… Comment dire… Oui, on était proche.

Sur le coup, elle se voyait mal lui dire qu’ils avaient énormément flirter il y a quelques années. Ce n’était pas le moment. Et puis il y avait trop de monde autour, et entre l’éditeur qui surveillait et les autres fans juste derrière Minji… Pour discuter de tout ça, ce n’était pas le meilleur moment ni le meilleur endroit. Finalement, la jeune femme rangea son téléphone, il avait vu la photo. Voyant ensuite la tête que Sang-Min faisait, Minji se sentait mal. Elle détestait le voir ainsi, et ne pas quoi savoir faire pour le faire sourire. Avant elle aurait trouvé les mots, mais maintenant… C’était plus compliqué. Après tout, elle même n’arrivait plus à penser. Alors bon, pour réconforter ce n’était pas vraiment pratique. Quand ensuite Sang-Min lui demanda comment elle s’appelait, Minji espérait que cela lui rappelerait quelque chose. Mordillant sa lèvre, la demoiselle répondit alors.

- Minji. Chae Minji. Est-ce que… Est-ce que ça te dis quelque chose … ? Enfin.. Est-ce que je dois te vouvoyer du coup… ?

La question pouvait paraître stupide. Mais vu qu’il ne se souvenait pas d’elle, Minji se sentait un peu bête de tutoyer le jeune homme. Surtout que si elle le tutoyait depuis le début, Sang-Min lui, la vouvoyait. En même temps, elle était une totale inconnue. A cette pensée, une nouvelle montée de larme menaça de s’échapper. D’un geste bref et rapide, elle se frotta les yeux pour les faire disparaître.

A l’évocation de la photo elle fit une petite moue. Elle comprenait que Sang-Min soit perplexe, mais une partie de la jeune femme voulait le secouer. C’était inutile et elle le savait, mais c’était frustrant. Après quelques instants sans rien dire, elle finit par lâcher avec une petite voix.

- Ce n’est pas un montage, je le jure. On a prit cette photo quelques temps avant le nouvel an.

Elle fit un petit sourire au jeune homme pour essayer de détendre l’atmosphère. Cette dernière commençait à devenir un peu étouffante pour Minji qui ne  savait plus où se mettre.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Chae Minji le Mer 16 Mai - 20:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 319
: 32
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Moon Choo Hee & Park Minori & Wang Li Xia & Park Min Ki
Adresse : South Seoul
Age : 23
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Dim 13 Mai - 18:04

Glad to see you ... ?

Retrouvailles avec une ancienne flamme... malheureusement oubliée...



L'auteur n'avait pas été très emballé par cette obligation professionnelle du jour. Il comprenait que son éditeur lui faisait faire cette petite interaction avec ses fans avant la sortie du prochain tome, pour les rassurer. Oui, le troisième roman allait sortir bientôt. Oui, l'auteur ''allait mieux'' et s'était ''remis'' de sa tentative de suicide... Connaissant la situation, de ce point de vue, il s'attendait déjà à être mal à l'aise et ne pas savoir où se mettre. Cela dit, rien ne l'avait préparé à ce qui se passait, présentement. Comment aurait-il pu prévoir qu'une jolie inconnue viendrait prétendre le connaître... et avoir l'air... sincère? Contrairement à la poignée de gens qui l'avaient approchés avec des histoires farfelues, celle-ci... avait l'air... vraie? Elle n'avait pas l'air d'être une fan un peu dérangée qui essaie de profiter de son amnésie pour se rapprocher de son idole. Bon, elle l'était peut-être, Sang Min s'était déjà fait avoir, une fois, par le passé et ça avait duré quelques mois... Il faut admettre que l'amnésique avait ses périodes de ''désespéré'' qui ne supporte pas de ne pas savoir qui il est... Il était d'autant plus vulnérable les deux premières années après sa sortie de l'hôpital. La personne n'avait pas eu à trop à se casser la tête pour convaincre le Sang Min désespéré d'avoir une identité. Les mensonges s'étaient empilés, pendant quelques mois, mais comme ils se contredisaient de plus en plus... c'est ainsi qu'il avait fini par comprendre qu'on jouait avec ses sentiments. Cet imposteur n'avait pas eu de preuves tangibles, pas de photos, pas de vidéos, rien que ses mots. Sang Min y avait cru, pendant un temps... Il avait voulu y croire... ces mensonges étaient si beaux et si doux...

Contrairement à cette personne et aux autres qui avaient tenté le même stratagème, celle devant lui semblait sincèrement troublée. L'auteur n'aimait pas cette crainte d'être encore le jouet d'une personne aux idées déplacées et il n'avait pas vraiment de raisons de la croire sur parole... Il ne la connaissait pas. Mais, elle était la première à avoir l'air... heureuse et triste, tourmentée, de le retrouver. Sang Min se sentait coupable, pour la première fois, de ne pas reconnaître une personne... Elle avait l'air d'avoir tellement d'espoirs, la pauvre. Une part de lui ne voulait pas être son Chiba Hideto, pour des raisons plus qu'évidentes; il ne voulait pas être la mauvaise personne qu'il croyait que Hideto était. Une autre part de lui voulait être cet ami perdu... ça lui donnait une réponse sur son identité, mais cela pouvait peut-être aussi faire plaisir à cette jeune inconnue devant lui. Il ne savait pas trop pourquoi il voulait la voir sourire, elle, en particulier. C'était peut-être la culpabilité...? Ce devait être ça... Sang Min était confus avec toute cette histoire et ses propres sentiments que celle-ci lui faisait vivre. Essayant d'y voir plus clair, il lui demanda une question toute simple... À savoir quand son fameux ami avait disparu.

-« Pour le premier de l’an 2014. On avait passé la soirée entre amis et quand la soirée s’est finis on s’est tous séparés. C’est sûrement à ce moment qu’il a disparu. »

Sang Min se mordilla la commissure des lèvres, en baissant les yeux. C'était une information qu'il ne partageait pas allègrement, mais qui pouvait être trouvée... Au final, lui demander ça n'avait pas nécessairement servi à quelque chose, si elle était bien une fille qui inventait n'importe quoi. Elle n'en avait pas l'air, mais... l'amnésique ne supporterait pas le bris de faux espoirs, encore.

-« Hmmm... C'est effectivement à cette date que j'ai été admis aux urgences, d'après ce qu'on m'a dit... » admit-il, avant de soupirer. « Je ne m'en rappelle pas... évidemment... puisque j'étais déjà inconscient lorsque j'y suis arrivé... Je ne me suis réveillé que... 2 mois plus tard... sans souvenirs... » ajouta-t-il puisqu'il lui accordait le bénéfice du doute.

Si elle était aussi sincère qu'elle en avait l'air, elle ne devait pas savoir ces choses, non? Elle n'était pas venue en tant que lectrice, mais en tant … qu'amie perdue... Or pourquoi saurait-elle ces choses sur lui, si c'est le cas? L'auteur se sentait vraiment perdu. Il essayait de garder un certain calme et surtout contrôle, ils étaient tout de même à un événement qui tournait spécialement autour de lui. Les yeux pouvaient donc être, en majorité, posés sur eux. Cela dit, il était rassuré de voir que plusieurs personnes discutaient tranquillement, beaucoup d'autres lisaient... Sang Min avait expliqué à la demoiselle pourquoi il ne pensait pas être ce Hideto ou plutôt... pourquoi il ne voulait pas être ce dernier. Il en avait une très mauvaise image, le pauvre...

La photo qu'elle lui montrait d'eux le stupéfiait. Aussi idiot que cela soit, il n'avait jamais vu de photos de lui-même datant d'avant 2014. Il pouvait très bien se reconnaître, évidemment, c'était probablement cela le plus choquant... Ça et le fait que sur l'image, il semblait plus proche de la demoiselle devant lui que des autres. N'était-il pas sensé être proche d'une autre? Enfin, selon ce qu'on lui avait dit. Ce Hideto n'était pas du genre à draguer plusieurs filles à la fois quand-même?! Cette idée l'horrifiait. Bon, comme tous les jeunes hommes de ce jeune âge... il avait dû vouloir être populaire? S'il l'avait été, il avait dû en être flatté? Mais, ce n'était pas une raison pour être une mauvaise personne qui joue avec les sentiments de tout le monde! Ne sachant pas exactement quelle réponse il voulait entendre, Sang Min demanda à la jeune inconnue quel genre de relation ils avaient eu. Il espérait vraiment qu'elle ne lui dise pas qu'elle voulait lui arracher les yeux parce que son attaquant avait raison et que le nippon avait dragué plusieurs filles...

-« Désolée pour ça. Il est complètement barge et le moindre gars qui s’approchait de Na-Eun… Même si c’était purement amical, il le vivait mal. Et par rapport à la photo.. Bah… Comment dire… Oui, on était proche. »

Sang Min se mordilla les lèvres, se sentant d'autant plus confus et coupable, en entendant cela. Si le petit copain de la fameuse Na Eun ne faisait que s'imaginer n'importe quoi... c'était rassurant, en un sens. Il n'était peut-être pas un fumier vivant, comme on le lui avait fait croire... Mais voir l'air penaude et entendre la jeune femme lui dire qu'ils avaient été proches... même s'il ne savait pas trop quel genre de proximité ils avaient partagés... L'auteur pouvait très bien imaginer que sa disparition soudaine avait dû être douloureuse pour elle et que ces retrouvailles devaient la laisser aussi confuse et perdue qu'il ne l'était lui-même. Ce devait être horrible de se retrouver devant une personne pour qui on nourrissait de la tendresse et que le cerveau de cette dernière ne soit si bousillé qu'elle ne nous reconnaît pas. La situation lui rappelait ces mots de Haruki Murakami : « Je ne savais pas que parfois un être humain peut en blesser un autre, par le seul fait d'exister et d'être lui-même. ». Il baissa à nouveau les yeux, n'arrivant pas à la regarder en face alors qu'il pensait cela.

-« Je suis désolé... La situation doit être... délicate pour vous aussi.... » murmura-t-il tristement, incertain à savoir s'il avait vraiment le droit de lui dire ça.

Il avait un peu peur que ces mots ne soient mal pris ou ne paraissent déplacés, alors qu'il était sincère. Seulement, il vivait le comble pour un auteur : il ne trouvait pas les mots pour s'exprimer. Sang Min tenta de trouver un peu de courage, il n'arrivait vraiment pas à se rappeler d'elle, malgré tous ses efforts. Il ne se rappelait de personne d'autres sur la photo non plus... C'était comme à chaque fois qu'il tentait de fouiller dans son cerveau pour quelque chose datant d'avant son réveil en 2014, dans cette chambre d'hôpital froide et vide... Le néant. C'était frustrant et impossible. Sang Min avait l'impression d'être le pire des idiots, puisque son cerveau refusait de fonctionner correctement. Il se rappela finalement des convenances, cela dit, et... bien que ce devait paraître étrange pour la demoiselle, il lui demanda son nom.

-« Minji. Chae Minji. Est-ce que… Est-ce que ça te dis quelque chose … ? Enfin.. Est-ce que je dois te vouvoyer du coup… ? »

La culpabilité s'abattit encore plus lourdement sur lui lorsqu'il entendit ses questions. Il entrouvrit les lèvres, voulant lui répondre, mais ne trouva pas les mots justes. Il se tut alors, prenant quelques secondes de plus pour chercher comment... ne pas lui briser le cœur. Cependant, de tels mots ne devaient pas exister, si tout cela était vrai. Sang Min soupira puis leva un regard profondément désolé vers elle.

-« Non... Je... Ça ne me dit rien... Désolé... Je n'ai absolument aucun souvenir de ma vie avant... 2014... Vous pouvez me tutoyer... Nous devons avoir environ le même âge...? » répondit-il d'abord, hésitant sur le choix de ses mots. « En vérité, je ne sais même pas... mon vrai nom ou ma propre date de naissance... alors mon véritable âge est aussi un mystère... » admit-il avec un triste sourire gêné, en passant sa main sur sa nuque.

Tout le monde connaît au moins son nom, il se sentait donc terriblement stupide quand il pensait au fait qu'il ne savait même pas ce détail. Sang Min grimaça en remarquant son expression empreinte de détresse. Il ne la reconnaissait pas, mais, il n'aimait tout de même pas être la cause de ses tourments. L'auteur se sentait horrible pour le coup. Il tendit la main vers elle, mais se rétracta. Que pouvait-il faire? Il ne se rappelait pas d'elle... Il ne se souvenait de rien... S'il essayait de la réconforter, il ne ferait qu'aggraver les choses... L'auteur se mordit la lèvre inférieure en baissant les yeux, terriblement désolé.

-« Ce n’est pas un montage, je le jure. On a prit cette photo quelques temps avant le nouvel an. »

Sang Min releva lentement les yeux vers elle, il l'observa quelques longues secondes. Son sourire devait être forcé, ses yeux trahissaient une certaine tristesse... C'était normal vu la situation, mais elle semblait tenter de se garder dans un bon état, autant que possible. L'auteur força l'ombre d'un sourire, chose qu'il ne faisait en général pas vraiment de lui-même, mais bien parce que son éditeur le lui demandait.

-« Je... Je veux bien vous croire... » finit-il par dire, espérant ne pas se faire avoir, encore une fois. « Vous devez être occupée... mais... si... vous êtes libre... quand cet événement sera terminé... Nous pourrions aller prendre un café ou un thé... à un endroit plus... tranquille pour discuter? » proposa-t-il, en cherchant ses mots puisque la gêne et le malaise s'amusaient à les cacher.

Ils n'étaient pas au bon endroit pour discuter, ça, Sang Min pouvait plutôt bien le comprendre. Il grimaça en pensant à un détail, cela dit.

-« Je préfère que vous ne vous fassiez pas... trop d'attentes... cela dit... Je ne veux pas vous blesser... parce que... je ne me rappelle de rien... donc... je comprendrais que vous refusiez... » admit-il, torturé par l'idée de lui faire plus de mal qu'autres choses.

L'auteur pensait qu'il aurait été égoïste de ne pas le souligner, même si c'était plutôt évident comme détail. Mais bon, l'espoir fait vivre... Il la regardait, attendant sa réponse, ne sachant pas s'il avait de l'espoir ou de la culpabilité en majorité, suite à sa proposition. Il finit d'ailleurs par baisser les yeux, se sentant mal à l'aise.

-« M... M... Minji... » murmura-t-il, fronçant les sourcils, alors qu'il réfléchissait à quelque chose.

Il serra doucement son poing, se mordilla à nouveau la lèvre. À force, ses lèvres allaient être toutes rouges... Il les maltraitait trop, lorsque nerveux. Sang Min porta lentement ses doigts à son cou et attrapa une petite chaîne argentée qui était cachée sous sa chemise. Un joli pendentif argenté représentant un ''M'' en lettrine anglaise y était accroché. L'auteur regarda longuement le pendentif, essayant d'en percer les secrets comme à chaque fois, puis il releva les yeux vers la jeune femme.

-« C'était... ma seule piste à propos de mon passé... Mon téléphone était inutilisable, je n'avais pas de portefeuille ni cartes d'identité sur moi, lors de mon admission à l'hôpital... Je n'avais qu'une petite boîte qui contenait précieusement ce pendentif... » expliqua-t-il, trouvant la coïncidence... étrange. « Je croyais que c'était... une de mes initiales... » admit-il, encore plus confus.

Il ne se rappelait pas que c'était un cadeau de Noël qu'il avait préparé pour elle, à la base. Au final, il avait aussi trouvé un ''H'' et avait choisi de lui donner cette lettre. Ainsi, ils avaient tous les deux un pendentif qui faisaient penser à l'autre... Sang Min ne le disait pas, mais il y avait un petit message dans la petite boîte. Il avait écrit : « J'espère pouvoir être avec toi aussi longtemps que ce pendentif le sera~ ». Mais bon, au final, il avait réécrit le message, sur un bout de papier plus joli et l'avait mis dans le petit écrin qu'il avait donné à Minji. Ils avaient donc tous les deux un pendentif du même style, le même message accompagnant la lettre argentée... Sauf que la petite boîte de l'amnésique avait été abîmée dans son accident, le message qu'elle contenait avec et donc la signature, soit la sienne, était illisible. Il avait donc pensé que c'était un cadeau qu'on lui avait offert, que c'était une de ses initiales... C'est pourquoi il y avait un ''Min'' dans le prénom qu'il avait choisi. À l'époque, il avait expliqué son idée à Minji, toute l'histoire... Il avait acheté un ''M'' pour elle, mais après avoir trouvé le ''H'', il avait préféré le lui donner et garder le ''M'' pour lui. Leur relation était importante pour lui et il avait conscience de n'être qu'un étudiant étranger qui n'était pas un citoyen coréen... donc, son séjour avait une date de fin, pour le moment. Le pendentif représentait un peu leur lien, ils seraient ainsi ensemble, malgré la distance qui pourraient les séparer, éventuellement... puisqu'une fois son visa expiré, il devrait retourner au Japon, même s'il envisageait de revenir en Corée, dans le futur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Chae Minji

avatar

Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 82
: 19
Célébrité : DaMi
Age : 21
Métier/études : Étudiante en lettre / Rappeuse et danseuse dans son temps libre.
Orientation : Hétéro.

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Mer 16 Mai - 20:57





















 ❝ Glad to see you ...? ❞
Is it really you ? ~




Spoiler:
 

La situation était surréaliste. Minji était venue sur un coup de tête, pas vraiment sûre de comment la rencontre allait se passer. Il faut dire, voir en chaire et en os une personne qui ressemble à son ancien amour… Ca avait de quoi être perturbant. Et pour Minji qui avait quand même l’habitude de gérer ses émotions, ces dernières avaient décider de faire un festival et partir en freestyle. Si quand elle avait vu l’article sur Sang-Min elle avait ressenti de la colère, là, se retrouver face à lui… A présent elle était pleine de doute. Et si au final elle faisait fausse route ?! Cette idée lui glaça le sang. Elle se serrait alors dévoilée pour … Rien ? Ca faisait bien trop mal au coeur d’y penser.

En plus de ça, l’étudiante se doutait que son état devait se refléter via son visage. Enfin, c’est ce que les expressions jeune homme semblaient montrer aussi. En parlant de celui-ci, quand il confirma que c’est bien en 2014 qu’il avait également été admis à l’hopital, et qu’à partir de ce moment là, il y avait passé deux moins inconscient. Le coeur de la demoiselle se serra alors. Ca devait être terrible de se réveiller seul, sans souvenir dans un hopital. La culpabilité l’envahi alors. A l’époque elle lui en avait tellement voulu d’être « parti » ainsi… Alors qu’au final il n’était jamais parti. Inconsciemment, elle se mordit l’ongle du pouce, gardant le silence. Elle ne savait plus quoi dire !

Après un instant qui lui paru interminable, Sang-Min reprit la parole en s’excusant. Minji, elle, écarquilla les yeux avant de vivement secouer ses mains devant elle.

- Non ! Tu n’as pas à t’excuser. Ce n’est pas ta faute tu n’as pas choisis que ça t’arrive après tout..

La brune osait à peine se mettre à la place du jeune homme. La journée devait déjà être bien longue pour lui pour qu’une fille dont il ne se souvient pas débarque et prétende le connaître. Si pour Minji ça lui donnait mal au crâne alors pour le jeune auteur.. Bonjour la migraine. Le pauvre, elle se sentait vraiment mal pour lui.

Si ça ne tenait qu’à elle, la jeune femme aurait rendu tout ses souvenirs à Sang-Min, histoire qu’il ne soit plus perturbé, et puis bon d’un certain point de vue un peu égoïste, pour qu’il se rappelle d’elle également. De touts leurs moments de complicités et de tout ce qu’ils avaient vécus. Savoir que pour le moment ce n’était qu’à sens unique ça faisait un petit pincement au coeur.

Après qu’elle se soit présentée et qu’elle ait posé sa question, Minji écouta calmement sa réponse, encaissant son aveu. Donc c’était bien clair, il n’avait aucun souvenirs. Aucun. Ce mot se répéta dans l’esprit de la demoiselle qui sentit les larmes menacer de tomber encore une fois. Alors pour les refouler, elle ferma les yeux quelques instants et les serra. Une fois sûre que les larmes étaient parties pour le moment, elle s’autorisa à rouvrir les yeux.

C’est à ce moment là que le jeune homme lui assura qu’elle pouvait le tutoyer. Alors cette fois-ci, c’est un vrai sourire qui se dessina sur les lèvres de la demoiselle. Le fait de pouvoir continuer à le tutoyer ce n’était pas grand-chose au final, mais ça rassurait Minji. Elle ajouta alors avec une petite voix.

- D’ailleurs si je peut te tutoyer, fais le aussi.. Ca sera moins étrange.

Elle laissa échapper un petit rire gêné avant de se gratter la nuque. C’est vrai qu’au final elle le tutoyais depuis le début, et lui non. Alors bon, si Sang-Min pouvait également la tutoyer, ça rendrait les choses… Un peu moins maladroites.

Finalement, le jeune homme proposa à Minji, si elle voulait prendre un café pour discuter plus tranquillement de tout ça. Comme si elle venait de réaliser, la brune se gratta la nuque.

- Ha ouais.. Désolé.. Quand j’ai vu la séance de dédicace.. J’ai foncé. Cela dit, ça serait super. Peut-être qu’en discutant.. Des choses finiront par revenir ?

Elle-même essayait de ne pas trop se faire d’espoir. Mais c’était trop beau pour que ça ne soit pas vrai. Hide était devant elle. Enfin, Sang-Min maintenant. Dans tout les cas, il était là. Et cette fois-ci, hors de question de le laisser seul. Elle l’avait déjà perdu une fois, elle n’avait aucune envie que cela recommence.

Quand elle vit que l’auteur sortait une petite chaîne, elle ouvrit grand ses yeux, avant de mettre ses mains devant sa bouche.  Ce collier était vraiment significatif pour eux à l’époque et voir qu’il l’avait toujours avait vraiment touché la demoiselle. Après ses explications étaient logique, c’était un souvenir de son passé, passé qui lui était totalement inconnu. Il lui fallut bien quelques temps pour réagir, tant elle venait d’être frappée par une vague d’émotion. Mais quand elle réussit à revenir à elle, elle sortit à son tour la chaîne complémentaire, avec la jolie lettre « h ».

- Je n’aurais pas cru que tu l’aurais gardée..



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seo Sang Min

avatar

Date d'inscription : 29/12/2017
Messages : 319
: 32
Célébrité : Nakamoto Yuta
DC : Moon Choo Hee & Park Minori & Wang Li Xia & Park Min Ki
Adresse : South Seoul
Age : 23
Métier/études : Artiste & écrivain
Orientation : Pansexuel

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Jeu 17 Mai - 23:18

Glad to see you ... ?

Retrouvailles avec une ancienne flamme... malheureusement oubliée...



La solitude, l'incompréhension, la sensation d'être rejeté par l'univers, être complètement perdu... Il n'y avait pas une journée – ou presque – qui ne passait sans qu'un de ces sentiments ou plusieurs ne reviennent l'étrangler ou l'étouffer. C'était ainsi que Sang Min vivait depuis son réveil suite à l'accident et ce qui l'avait poussé à tenter de se suicider, quatre fois, depuis sa sortie d'hôpital. Personne n'avait été là pour lui, personne ne l'avait cherché... Sa disparition n'avait probablement pas été remarquée, puisqu'aucune personne lui ressemblant n'avait été signalé à la police. Il avait passé deux mois dans le comas, deux mois à... se battre pour survivre, selon Tomoya et Mae-Ri, qui avaient été les médecins travaillant sur son dossier. L'amnésique ne voyait pas la chose de la même manière, il pensait plutôt qu'il avait passé deux mois à tenter de mourir, oui. Il avait cependant dû abandonner, convaincu par les efforts des deux médecins dévoués. S'ils avaient été un peu moins compétents... ou un peu moins insistants avec leur idée de le faire survivre et le ramener à la vie, coûte que coûte, il ne se serait probablement jamais réveillé...

Le nippon ignorait tout de son passé. Il ne se rappelait pas qu'il était venu en Corée, en 2013, pour étudier en arts plastiques. Il n'avait aucun souvenir de sa motivation première à venir dans ce pays étranger... alors qu'il y pensait à tous les jours, à l'époque et ne cessait d'en parler. Hideto avait été un jeune homme joyeux, plein d'énergie et de joie de vivre, malgré les dures épreuves qu'il avait traversé. Sa mère était morte lorsqu'il avait 6 ans, succombant à sa santé fragile qui lui avait toujours rendu la vie difficile. Elle l'avait élevé seul, puisque son père était un riche et puissant étranger déjà fiancé à une autre. Hideto savait tout ça, sa mère était tombé amoureuse de cet homme qui l'aimait aussi, même s'il n'en avait pas le droit. Il était coincé avec un mariage arrangé par sa famille depuis sa tendre enfance... Il était venu au Japon, ayant toujours été fasciné par ce pays... avait rencontré la mère du nippon, avait eu une courte et enflammée relation avec elle, puis avait dû retourner à son pays et sa famille contrôlante. Il avait gardé le contact avec la japonaise, s'échangeant de longues lettres. C'est ainsi qu'elle lui avait admis qu'elle était enceinte, qu'il allait être père... Ils avaient dû cesser de se parler, la nouvelle femme de l'étranger n'appréciant guère cette histoire avait été se plaindre à la famille qui avait tirer sur la laisse...

La naissance de Hideto n'avait pas du tout été apprécié par la famille étrangère qui avait tout fait pour que cette histoire ne soit pas connue dans leur coin de pays. Ils ne voulaient pas d'un bâtard, encore moins un aux yeux bridés! La mère du petit avait eu le cœur brisé, sa santé avait encore chuté... Ses propres parents l'avaient rejetés, ne supportant pas qu'elle ait ENCORE un enfant, hors lien du mariage, et que cette fois-ci, elle se refusait totalement à l'abandonner. Elle regrettait beaucoup trop le premier enfant qu'elle avait donné en adoption, 10 ans plus tôt... C'est donc avec son frère et sa femme que la jeune femme avait élevé son fils à la santé frêle, qu'il avait hérité d'elle. Elle n'avait rien caché à son bambin adoré, lui parlant de son grand frère qu'elle regrettait tant... La japonaise rêvait de voir ses fils réunis... À la mort de sa mère, son oncle et sa tante sont devenus ses tuteurs. Ils avaient d'ailleurs une fille, qui était devenue une grande sœur agaçante... mais tout de même une sœur, aux yeux de Hideto. Ils n'étaient pas particulièrement proches, mais ils s'entendaient bien. À 14 ans, Hide avait trouvé les vieux journaux intimes de sa mère, elle s'adressait à lui et un certain Tomoya, donc... à son frère aîné inconnu. Dans ces écrits, il avait trouvé l'orphelinat à laquelle sa mère avait été forcé de le donner. Il avait beaucoup hésité, mais avait fini par y aller et avait tenté de tirer les vers du nez au secrétariat pour savoir où se trouvait son frère. Il lui avait fallu des mois à insister! Puis, on avait fini par bien vouloir passer outre les politiques de confidentialité pour lui dire qu'il avait été adopté par un couple de coréens. On avait refusé de lui dire le nom de la famille et où ils habitaient, mais Hideto savait au moins le prénom de son frère... et la nationalité de la famille.

Il était jeune, il n'avait pas trop de ressources... mais il avait internet et des amis. Il avait donc essayé de fouiller pour des Tomoya avec des noms de famille coréens, au Japon. Les recherches avaient été infructueuses, bien qu'il faut admettre qu'elles n'étaient pas parfaites... mais il avait de l'espoir et il était tenace. Il allait bientôt avoir 17 ans, lorsque ses tuteurs sont morts dans un accident de voiture, laissant Hideto et sa grande sœur derrière eux. Sa grande sœur était déjà très prise par son travail, à l'époque, travaillant énormément à l'étranger, surtout en Afrique. Ils se parlaient peu, passant souvent plusieurs mois sans se contacter... Elle était cependant rentrer au pays, à la mort de ses parents et ils étaient restés ensemble, essayant de se consoler et de se supporter dans cette dure épreuve. Elle devait cependant repartir, éventuellement... et elle encouragea Hideto à quitter le pays, lui aussi, pour... changer d'air... Ils n'avaient plus rien qui les retenaient dans ce pays... et elle savait qu'il faisait des recherches depuis bien longtemps. Il n'avait pas vraiment de pistes... mais... pourquoi ne pas tenter d'aller là-bas?

Ainsi, en février 2013, le petit nippon débarquait sur le sol coréen avec son sac à dos, sa valise et pleins d'espoirs. Il avait apporté les journaux intimes de sa mère pour les partager à son aîné, s'il réussissait à le trouver. Sa cousine était repartie dans son petit village perdu au fin fond de l'Afrique. Elle allait venir le visiter en mai, en octobre, pour son anniversaire, en début décembre puis qu'en juin de l'année suivante. Elle allait être très, très, très occupée après sa visite de décembre, donc, ils allaient devoir profiter des petites visites ici et là. Il avait rencontré Na Eun à la rentrée scolaire, en mars. Il était tombé sous les charmes de Minji peu après et avait donc demandé à sa meilleure amie de l'aider à se faire remarquer par l'étudiante. Hideto avait aussi commencé ses recherches pour son frère, mais c'était plus que compliqué et difficile... Il continuait toutefois à sourire et personne ne pouvait deviner qu'il souffrait encore du deuil de ceux qui étaient devenus ses parents. Le nippon se contentait de parler de sa grande sœur/cousine qu'il admirait, de son aîné qu'il cherchait et évitait le sujet de sa mère ou de son oncle et sa tante. Surtout de ces derniers. Il avait cependant partagé son histoire à Minji, alors qu'elle l'avait surpris à déprimer le jour de l'anniversaire de la mort de ses tuteurs.

Sa grande sœur de cœur était en train de travailler en Afrique, lors de son accident... Elle n'avait pas eu de contacts avec lui depuis sa dernière visite et c'était prévu ainsi. Ce n'est que lorsqu'elle est venue pour le visiter, tel que convenu, en juin qu'elle ne le trouva pas... Elle signala sa disparition, mais il était trop tard, Sang Min avait déjà commencé sa nouvelle vie et ne regardait plus les personnes portées disparues... C'était trop douloureux et il valait mieux pour lui d'essayer d'avancer. La vie avait été difficile, son cerveau prit du temps pour se remettre ''complètement'' du traumatisme de l'accident, sa mémoire à courts termes lui faisant défaut, par moments... Maintenant, elle fonctionne comme celle de tout le monde, mais pour ce qui est des souvenirs avant l'accident... de sa vie, de ses buts, de ses rêves... plus rien. L'auteur se sentait brisé et incomplet, complètement étranger à ce monde où 99.9% de la population peut se rappeler de sa propre vie, justement. C'était injuste. Pourquoi ne pouvait-il pas se rappeler de ça? Tout le monde prend ses souvenirs pour acquis... il avait probablement fait de même, alors qu'en réalité... ils peuvent disparaître du jour au lendemain, laissant un gouffre béant derrière eux. Il se sentait stupide et frustré de ne pas arriver à se rappeler de rien, même pas un petit souvenir insignifiant!

Voyant les réactions de la demoiselle devant lui, la culpabilité venait s'ajouter aux sentiments que lui procurait son amnésie. Il n'aimait pas voir les gens souffrir, encore moins par sa faute. Sang Min ne savait pas trop ce qu'il pouvait dire ou faire, tristement, il ne la reconnaissait pas. Il n'allait pas lui mentir... Il ne savait pas qui elle était, ni la relation qu'ils avaient eu, ni rien. La situation le laissait complètement troublé et coupable... Chose qui le poussa à s'excuser. C'était probablement la seule chose qu'il pouvait y faire, non?

-« Non ! Tu n’as pas à t’excuser. Ce n’est pas ta faute tu n’as pas choisi que ça t’arrive après tout.. »

Non, en effet, il n'avait rien demandé à cela... Il esquissa l'ombre d'un sourire mal à l'aise, ne sachant trop quoi répondre. Il était inutile de tourner le couteau dans la plaie en disant qu'elle avait raison. Les deux jeunes gens le savaient très bien. Qui voudrait de ce genre de vie? Les écorchés de la vie, ceux qui avaient vécu des expériences qui les empêchaient d'avancer... Mais, ça n'avait pas été son cas, non? Son amnésie n'était pas un mécanisme de défense comme l'était celui de son meilleur ami aux multiples personnalités... L'auteur se demandait bien ce qui avait pu ainsi atteindre son petit Hae Ru d'ailleurs, mais ça, c'était un autre de ses milles questionnements. Non, son amnésie était le prix qu'il avait payé pour revenir à la vie, après ce long comas... Une séquelle comme une autre laissé par un accident. Sang Min avait plutôt pris une gorgée d'eau ou de courage, ça dépend du point de vue, et lui avait demandé son nom. Ça ne lui disait rien, chose... malheureusement normale, mais au moins, maintenant, il savait à ''qui'' il parlait. Pour ce qui était de le tutoyer, Minji le faisait depuis le début... Certes, il aurait pu lui dire que ça le mettait mal à l'aise, mais ils devaient avoir environ le même âge, donc... c'était normal. Puis, si Sang Min était vraiment son Hideto... elle devait avoir l'habitude de le tutoyer, le vouvoyer ne ferait que souligner la distance entre eux et pourrait la blesser encore plus... Sa réaction, soit son sourire, surprit le nippon qui ne s'attendait pas à une telle expression sur son visage. Enfin, pas pour... si peu? Pas pour... quelque chose qui était en lien avec lui? Jusqu'à maintenant, il n'avait vu que ses tristes expressions, ses yeux qui s'engorgeaient de larmes... Son sourire illuminait doucement son visage, le rendant encore plus agréable à regarder. Il avait dû adorer la dessiner si elle avait naturellement ce genre d'expressions... Sang Min en était convaincu, même s'il n'en avait pas le souvenir tangible.

-« D’ailleurs si je peux te tutoyer, fais le aussi.. Ça sera moins étrange. »

-« Ah... eeeh... ouais... Vous... enfin, tu... avez... » commença-t-il, se trompant beaucoup trop de mots pour ne pas être embarrassé. « Tu as raison... » finit-il par réussir à dire.

L'amnésique baissa les yeux, gêné par son manque flagrant de talents. Était-ce son sourire ou la situation qui lui avait fait perdre ses mots? Hideto bafouillait parfois devant Minji, étant trop impressionné par la demoiselle qui faisait battre vivement son cœur frêle. Sang Min, lui, bafouillait parfois quand il était nerveux ou quand il était trop surpris. Il n'avait pas trop bafouillé, devant son idole, même s'il avait parfois cherché ses mots et avait eu horriblement peur de le déranger. Il n'avait d'ailleurs pas compris ce qui l'avait possédé, cette journée-là! Mais, l'amnésique ne se comprenait pas toujours... c'était plutôt même rarement le cas. Avec de la chance... Minji pourrait l'aider à en apprendre plus sur son passé, ainsi, peut-être qu'il se comprendrait mieux. Cela dit, l'auteur avait conscience que cela était incroyablement égoïste de sa part, vu comment elle semblait au bord des larmes en lui parlant. Il avait d'ailleurs hésité à lui proposer d'aller prendre un café, ne voulant pas la blesser. Mais, il serait plus... facile de discuter dans un autre cadre, il pourrait mieux la guider, si c'est possible, en expliquant ce qui était arrivé à son ami, quatre ans auparavant... Sang Min ne savait pas ce qu'elle avait pensé de sa disparition, exactement, mais, il pourrait essayer de l'aider à faire la paix avec cette histoire... si c'était possible... et elle, elle pourrait l'aider à savoir... qui il avait été.

-« Ha ouais.. Désolée.. Quand j’ai vu la séance de dédicace.. J’ai foncé. Cela dit, ça serait super. Peut-être qu’en discutant.. Des choses finiront par revenir ? »

Sang Min hocha doucement la tête à son excuse, il comprenait et ne lui en tenait pas rigueur. Ce n'était pas... idéal, il n'allait pas le nier, mais... il pouvait comprendre sa réaction. Il se sentit affreusement mal en entendant sa question. En réalité... ce n'était peut-être pas une bonne idée de lui imposer son envie égoïste de vouloir savoir de quoi était fait son passé. Minji ne ferait que souffrir du fait qu'il ne se rappelait de rien, non? Il baissa les yeux, restant silencieux quelques secondes.

-« Honnêtement... les médecins m'ont dit d'arrêter de me torturer avec le passé... J'ai plus de chances d'aller vivre sur mars que d'avoir des souvenirs... » admit-il avec un triste rire forcé.

L'auteur se mordilla les lèvres. Il s'était peut-être trop emballé en lui proposant ce café... Elle n'allait pas passer un bon moment en sa compagnie, c'était évident... Même s'il pourrait lui expliquer, environ, ce qui s'était passé, il y a 4 ans... il changerait à jamais l'image de la personne qu'elle avait en tête. Il devait être différent de ce qu'il avait été... À l'époque, il devait savoir qui il était, d'où il venait, avoir un sens à sa vie. Aujourd'hui, le nippon ne savait rien de tout cela. Sang Min avait l'impression d'être l'ombre d'un humain... Il baissa à nouveau les yeux, se demandant s'il ne devrait pas lui dire de laisser tomber, au final, quand son cerveau lent finit par faire une petite connexion. Non, ce n'était pas un souvenir... C'était sûrement une coïncidence que cette jeune femme ne porte un prénom qui commençait par la lettre qu'il avait autour du cou. Cependant, c'était sa seule et unique connexion avec son passé comme il le lui expliqua. Il l'observa en silence, se demandant ce qui la traversait, cette fois. Avait-il encore fait quelque chose de mal? Il l'avait encore blessé? Elle se rendait compte qu'il n'était pas la personne qu'il croyait? Lui qui voulait y croire, il était déjà déçu de penser cela.

Son sourcil se souleva, dessinant un arc interrogatif en voyant la chaîne qu'elle sortit. Il ne savait pas ce que cela voulait dire, ne se rappelant pas de l'histoire derrière les bijoux. Il avait un « M »... comme pour « Minji »...? Elle, elle avait un « H »... comme pour... « Hideto »? Les deux étaient d'un style similaire, ils devaient être faits pour se compléter?

-« Je n’aurais pas cru que tu l’aurais gardé.. »

-« Pourquoi je ne l'aurais pas gardé? C'est la seule chose tangible qu'il me reste de ma vie avant l'accident... » admit-il, tranquillement en relevant les yeux vers elle et cessant d'observer le pendentif qu'elle tenait. « Ils sont assortis...? Vous... Tu as le « H » pour... « Hideto »? Et moi... le « M » pour... « Minji »...? » demanda-t-il, cherchant à relier les points. « Oh! C'était des colliers de meilleurs amis? » demanda-t-il en toute innocence avec un sourire fier puisqu'il croyait avoir trouvé!

Minji avait dit qu'ils avaient été proches, après tout... Elle l'avait cherché, ils avaient des colliers assortis... Elle semblait mal prendre leurs retrouvailles... La demoiselle était trop jolie pour être du genre à sortir avec quelqu'un comme lui. Enfin, il pensait ça, mais il avait un certain succès qu'il préférait ignorer puisqu'il n'y croyait pas. Sang Min écarquilla les yeux, frappé par la réalité de la situation. Si les deux pendentifs étaient bien faits pour être assortis... Si Minji reconnaissait vraiment le sien... alors... il... était... vraiment... Hideto? Il y croyait déjà, de base, avec la photo... puisqu'il ne voyait absolument pas comment elle pourrait être le fruit d'un montage... mais... c'était juste... L'auteur eut de la difficulté à avaler sa salive, alors qu'il baissait les yeux. Après toutes ces années à se demander... à espérer... à avoir peur... à se décourager puis à se créer mille scénarios... si c'était vraiment vrai cette fois...? Il avait de la difficulté à réaliser tout ce que cela impliquait et ses émotions jouaient au yo-yo avec cette histoire... Y croyant puisqu'il avait quelques ''preuves''.. et n'y croyant pas parce que c'était... tellement soudain. Pourtant, il aurait pu le savoir depuis longtemps déjà... il aurait très bien pu aller chercher Chiba Hideto sur les réseaux sociaux. Il aurait trouvé son compte Facebook, son compte Instagram, son compte Twitter.... L'amnésique aurait très bien reconnu son visage, même si les autres lui auraient été inconnus. Il en aurait eu le cœur net. Il se sentit étouffé tout d'un coup, les larmes lui montèrent directement aux yeux.

Il avait refusé d'être cette personne, toutes ces années... croyant que c'était une personne abominable et n'avait donc pas voulu faire de recherches dans ce sens. L'asiatique avait été terrorisé à l'idée d'être cet étranger qu'on lui avait décrit comme la pire personne du monde... Minji disait que la personne qui l'avait attaqué lui avait menti, qu'il n'avait rien à se reprocher... Alors, il s'était pourri la vie, lui-même, durant tout ce temps... paralysé par un mensonge. Il s'était infligé toutes ces douleurs, avait fait tous ces cauchemars, avait tenté de mettre fin à ses jours parce qu'il ne supportait pas la culpabilité, la solitude et le fait de ne pas savoir... Tout ça, parce qu'il avait été en proie à la peur la plus profonde et la plus encombrante, alors que s'il avait été un peu courageux, il aurait enfin eu réponses à ses questions? L'auteur tenta d'articuler un petit « désolé », mais les sons ne voulurent pas fouler ses lèvres. Ça devenait tranquillement trop pour rester stoïque devant ces gens. Sang Min voulait que l'événement ne se termine maintenant, il ne voulait plus être le centre d'attention. Il posa ses mains à plat sur la table, puis se leva. Il n'arrivait pas à supporter sa propre stupidité et sa lâcheté infinie qui l'avait maintenu au plus bas, jusqu'à maintenant. L'auteur se mordit les lèvres, n'arrivant pas à regarder les gens. Il finit par relever les yeux vers Minji, lui lançant un regard déchiré et terriblement coupable, avant de tourner les talons, honteux. L'asiatique voulait lui parler, il voulait la rassurer. Ce n'était pas par choix qu'il l'avait abandonné, peu importe la relation qu'ils avaient eu... Il voulait savoir qui il avait été... mais, il n'arrivait pas à parler dans ces conditions.

L'amnésique s'éloigna de la table où il était assis et des gens, allant plutôt se réfugier au fond de la salle, là où il n'y avait personne, entre deux rangées de bibliothèques pleines à craquer de livres. Il appuya son dos contre le mur et se laissa glisser jusqu'au sol. Sang Min passa ses mains sur son visage, les remontant à ses cheveux qu'il tirait doucement vers l'arrière. Ses épaules tremblaient doucement au rythme des sanglots silencieux qu'il tentait de garder pour lui. Sa vision était embrouillée à cause des larmes, il ne savait pas comment se sentir. Soulagé? Il avait une chance de savoir son passé. Stupide? Il aurait pu le savoir avant... Lâche? Oh ça, il l'était. Il avait tellement eu peur d'être une ordure qu'il n'avait pas voulu suivre la piste. Coupable? Minji avait eu les larmes aux yeux presque tout le long de leur échange... Elle devait passer un horrible moment à le retrouver, alors que lui ne la reconnaissait pas. Égoïste? Il voulait savoir, malgré tout. Son cœur était lourd et douloureux. Sa gorge se serrait tant qu'il en étouffait presque. Son éditeur, qui était au fond de la pièce, prit quelques minutes avant de se rendre compte de sa disparition. En réalité, l'homme discutait avec le directeur des lieux jusqu'ici et n'avait donc pas trop porté attention à ce qui se passait. Après tout, c'était sensé être une séance de dédicaces comme les autres. Il vint à la table où l'auteur était jusqu'ici. Il s'excusa auprès des gens présents, disant que l'auteur allait revenir sous peu... Mais bon, pour ça, fallait-il le retrouver!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t110-life-is-simply-more-compl
Chae Minji

avatar

Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 82
: 19
Célébrité : DaMi
Age : 21
Métier/études : Étudiante en lettre / Rappeuse et danseuse dans son temps libre.
Orientation : Hétéro.

MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   Jeu 19 Juil - 21:26





















 ❝ Glad to see you ...? ❞
Is it really you ? ~




La situation était folle, voire même impensable, mais pourtant Minji se sentait vraiment heureuse. Quelque chose qui avait été brisé des années en arrières semblait enfin se recoller un peu. Elle savait bien qu’elle ne devait pas se faire trop d’illusions. Même Sang-Min le lui disait, il était peu probable qu’il retrouve ses souvenirs. Cependant pour la rappeuse c’était suffisant. Le voir, lui parler c’était déjà bien pour elle. C’était égoïste de penser comme ça, mais cela la réconfortait.

Finalement ce n’avait pas été une erreur de venir, c’était dur sentimentalement parlant, mais au moins des questions qui avaient été sans réponses avaient enfin des réponses. La brune se souvenait des soirées où elle avait pleuré, et à se demander pourquoi Hide était partit. Elle s’était demandé si elle avait fait quelque chose de mal mais au final non, à cause d’un tocard, une des personnes les plus importantes à sa vie lui avait été enlevé. Si elle avait eu l’ex de NaEun sous les pattes, Minji lui aurait sûrement fait sa fête.

Difficilement elle essaya malgré tout de revenir à la réalité et un petit rire lui avait échappé en le voyant bégayer ainsi, ça n’avait absolument rien de moqueur, elle avait même trouvé ça mignon. Finalement pour le mettre à l’aise, elle haussa finalement les épaules avec un doux sourire.

- Après fais comme tu sens. Si pour le moment tu ne te sens pas de me tutoyer –ce que je peux comprendre– ne te force pas !

L’important pour le moment était de ne pas brusquer le jeune homme. Déjà, les minutes passées devaient être beaucoup trop éprouvantes pour lui, alors le forcer à certaines choses n’était pas la meilleure des idées. L’étudiante se cogna mentalement le front et mordilla sa lèvre pour essayer de se calmer. La tristesse de voir que Hide, ou plutôt Sang Min maintenant, ne se souvenait plus d’elle lui faisait effectivement quelque chose. Mais le soulagement et le bonheur de le retrouver étaient plus fort et à présent elle essayait de ne pas s’agiter dans tous les sens. Qui aurait cru qu’après tant d’années Minji aurait pu retrouver son crush d’à l’époque ? C’était tout bonnement surprenant, et puis surtout elle se rendit compte que ses sentiments ne s’étaient peut-être pas éteints.

Quand elle reporta enfin son attention sur le jeune homme, celui-ci rapportait les paroles que les médecins lui avaient dites. Pas très sympa mais normal d’un certains côté. Elle laissa un petit « oh » s’échapper avant de répondre instinctivement.

- Si les souvenirs du passée ne reviennent pas, rien ne t’empêche de te faire de nouveaux souvenirs !

Elle se frotta ensuite la nuque, réalisant ce qu’elle avait dit. C’était moyen ça aussi. Faire de nouveaux souvenirs c’était bien oui, mais ne pas savoir ce qu’il s’était passé avant dans notre vie et faire comme si de rien n’était ce n’était pas facile. Alors elle marmonna un « désolé » tout gêné puis joua avec la chaîne. Quand l’auteur demanda pourquoi il ne l’aurai pas gardé, Minji baissa les yeux, se sentant stupide.

- Bah.. Comme je ne connaissais pas les raisons de ta disparition à l’époque…  Je me suis fait de mauvaises idées, je pensais que tu en avais eu marre de moi et que du coup tu te serrais débarrassé de tout ce qui nous concernait tous les deux..

Autant le dire, elle se sentait coupable. Dire qu’elle l’avait mal jugé pendant tout ce temps ! Alors que lui était seul. C’était affreux. Le cœur de la jeune fille se serra et elle se frotta la nuque. Si elle pouvait, elle retournerait dans le temps pour tout changer, pour pouvoir aider Hide et ne  pas le laisser seul mais malheureusement c’était impossible, et cette idée la démoralisait.

La démoralisation fut ensuite suivie par l’embarras à ses questions, et si son visage avait su rester neutre, les oreilles de la demoiselle étaient cramoisies. Elle joua un peu avec ses mains cherchant ses mots. Oui, effectivement avec les deux colliers et avec ce qu’elle avait pu dire avant, on aurait pu croire qu’ils étaient meilleurs amis. Mais sachant que la vérité était un peu plus poussée que ça, elle ne savait pas trop comment lui dire. Clairement Minji avait peur qu’en lui avouant qu’ils étaient sortis ensemble, au moins pour le premier de l’an, cela lui fasse un gros choc ou au contraire qu’il la prenne pour une folle.

Après un laps de temps qui du paraitre interminable, c’est avec une voix pratiquement inaudible que la demoiselle finit par répondre.

- Euh.. P.. Pas tout à fait..On.. On était plus que meilleurs amis si.. Si tu vois ce que je veux dire… ?

Elle le sentait il y allait avoir un malaise. Elle ne savait plus trop quoi faire. C’était affreux, et puis l’embarras était à son paroxysme. Elle allait se faire jeter elle en était sûre, et là ça serait fini, Snag Min ne voudrai certainement plus la voir après ça et … SBAM. Sbam ? Le bruit interloqua Minji qui releva les yeux pour voir un jeune auteur partir précipitamment.

- Et m…

Cette fois elle ne se cacha pas pour se frapper le front et partit à sa recherche automatiquement. Ce n’était peut-être pas la bonne chose à faire, le jeune homme préférait peut-être être seul  mais Minji l’avait déjà perdu une fois, elle ne voulait pas que ça se reproduise. Il était à présent hors de question qu’elle le laisse seul. Elle lui apporterait son soutien coûte que coûte.

Marchant calmement à travers les rayonnages de la librairie, elle avançait d’un pas calme histoire de ne pas affoler le jeune homme si il l’entendait arriver. Et après une dizaine de minutes elle le trouva, au fond de la salle. Ne sachant pas quoi dire, elle vint doucement s’asseoir à ses côtés, posant une main sur son épaule pour lui montrer son soutien. Parfois, le silence était plus parlant que des mots et pour éviter de dire un truc qu’il ne fallait pas, elle montrait donc son soutien d’une autre façon. Elle espérait quand même que Sang Min ne le prendrait pas mal, et si il lui demandait de partir elle le ferai sans se faire prier.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glad to see you ..... ? || PV Sang Min   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glad to see you ..... ? || PV Sang Min
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» D'amour et de sang
» I'm so glad to meet you!
» Les liens du sang
» [Chattam, Maxime] Le sang du temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Seoul :: Séoul :: Downtown :: The Reader-
Sauter vers: