AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan

Aller en bas 
AuteurMessage
Satou Tsukiko

avatar

Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 92
: 26
Célébrité : Kipi
DC : Seo Sang Min & Park Minori & Wang Li Xia
Age : 29
Métier/études : Propriétaire de la chaîne des ''Maid-Sama'' et des ''Loverholic'' & cosplayeuse professionnelle ♥
Orientation : Fictionnelle

MessageSujet: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Dim 7 Jan - 17:47




R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1
Tsukiko était une jeune femme vive et pétillante. Elle laisse dans le deuil ses parents adoptifs, deux frères aimants, ainsi que de nombreux fans. Le Maid-Sama et le Loverholic ne seront plus jamais les mêmes sans leur propriétaire.
Tsukiko était encore assise à une petite table du Maid-Sama, même si l'heure de fermeture avait largement été dépassée. Elle travaillait joyeusement sur les prochains costumes qui accompagnerait le prochain thème du maid café. Comme toujours, elle hésitait entre deux concepts, penchant pour le costume d'un, mais préférant les designs de pâtisseries et boissons de l'autre. À chaque fois, c'était la même chose, toute la décoration du café changeait, les costumes des employé(e)s en faisaient de même et toute la carte était revisitée. Tous les Maid-Sama de la chaîne changeaient de concept en même temps et avaient quelques petites variantes, selon ce qui plaisaient le plus à la clientèle de chacun. Tsukiko touilla son thé, il avait un peu refroidi, depuis le temps, mais il restait agréable à boire. Elle releva lentement les yeux de ses feuilles pour les poser sur son téléphone, elle jugeait avoir droit à une petite pause! Après tout, elle avait passé sa journée à travailler ici, elle passait même sa soirée à penser aux prochains concepts et elle devrait passer au Loverholic, ensuite, pour s'assurer que rien ne manquerait sur la prochaine commande.

Un petit cri aiguë de tamia qui déclare la guerre lui fut arraché lorsqu'elle vit, parmi ses maintes notifications instagram que nul autre que Park Min-Ho avait aimé une photo de son dernier cosplay de la Youtubeuse virtuelle, Ai Kizuna. La presque trentenaire était une fervente noona, adoratrice de ces jeunes bellâtres de la kpop. L'air ne parvenait plus à ses poumons, son cœur s'emballait et son cerveau faisait péter les cellules comme si c'était du champagne! Comment était-il possible qu'un de ses idoles, qui est absolument absorbé par son comeback qu'il cache comme un éléphant au milieu d'un magasin de porcelaine, avait eu le temps de tomber sur une de ses photos? C'était un signe du destin! Il venait de lui déclarer sa flamme, de manières subtiles! Il était tombé sous son charme et n'avait pas pu se retenir! C'était normal, après tout, Tsukiko était mignonne à croquer! Elle était la personnification de la pomme défendue : petite, adorable, sucrée, un peu ronde au niveau du visage et on tombait dans un tout autre monde après l'avoir connu! La Japonaise cherchait désespérément son air, essayant de se faire du vent en faisant frénétiquement aller sa main devant son visage.

Devait-elle appeler sa mère pour lui partager le fait qu'on venait de lui faire la demande en mariage la plus romantique de ce monde ou était-ce trop tôt? La jeune propriétaire était toujours complètement sous le choc, fixant son téléphone qu'elle tenait de ses mains tremblantes. Ses yeux brillaient de ce petit halo d'adoration mélangé à la folie, tandis qu'un petit rire nerveux et enflammé s'échappait entre ses lèvres. Elle avait perdu la tête, c'était terminé. On allait bientôt l'interner, mais elle serait heureuse! Tsukiko n'arrivait tout simplement à revenir à la réalité, elle qui, à temps partiel pouvait pourtant être très réaliste et comprendre qu'elle avait simplement beaucoup de chances dans la vie. Avec le recul, si les ananas le veulent bien, l'éberluée reviendrait sur cette planète et se dirait qu'elle avait simplement toute la chance de ce monde et que son idole avait simplement aimé sa photo, rien de plus. Mais il lui faudrait plus que deux secondes. Beaucoup plus.

Tsukiko n'avait même pas remarqué que son assistant était entré, trop occupée à s'imaginer sa vie heureuse de femme mariée et mère des enfants de Park Min-Ho. Le jeune homme était cependant habitué et ne se préoccupait plus trop des passes de folies de sa patronne. Il passa plutôt sa main dans ses cheveux noirs, les ramenant vers l'arrière, puis se racla bruyamment la gorge en mettant son poing devant sa bouche. La Japonaise tourna lentement la tête vers lui, à la mode Sadako, quelques petits rires lui échappant toujours.

-« Tsukiko-san, je sais que vous souffrez probablement de problèmes cardiaques au vue de vos réactions très excessives et de votre passion débordante pour... presque tout... mais je crois que vous aimeriez savoir que les membres du groupe MGK sont arrivés au Loverholic. Ils avaient réservé une des salles VIP, sous des pseudonymes, évidemment. Nous avons fait comme avec les clients VIP et nous les avons fait entrer par la porte arrière, là où personne ne peut donc les avoir vu. Nous leurs avons laissé choisir leurs hôtes et avons aussi envoyé Honey et Candy, puisqu'ils sont nos meilleurs hôtes, en ce moment. »
dit-il, très calmement.

Son assistant était professionnel en permanence, Tsukiko se demandait même parfois s'il n'était pas plutôt un robot comme dans Absolute Boyfriend... Sauf qu'il n'était pas une version faite pour aimer ou il le cachait très bien! Cela dit, ce n'était pas ce à quoi elle pensait, maintenant. Elle avait plutôt cesser de rire en entendant que les MGK étaient dans SON club! En premier, Min-Ho qui aimait sa photo sur instagram, en plus d'avoir partagé une photo des pâtisseries du Maid-Sama, et maintenant ça. KEENAN AVAIT VU CLAIR DANS LE JEU DE MIN-HO ET NE VOULAIT PAS SE LAISSER DEVANCER, DONC, IL VENAIT LA VOIR EN PERSONNE?! La Japonaise regardait son assistant avec les yeux plus grands qu'il ne l'avait jamais été, la bouche ouverte, prête à accueillir un donut. Son assistant se rapprocha et posa doucement sa main sous le menton de sa patronne, l'invitant à refermer la bouche.

-« Il ne faudrait pas que vous gobiez une mouche quand-même... »
dit-il avec un tout petit rire.

-« Les... Les... LES MGK SONT AU LOVERHOLIC ET JE SUIS ICI!? CE N'EST PAS UNE BLAGUE?! » demanda-t-elle, s'excitant très visiblement, d'une voix stridente.

-« Oui... » lui assura-t-il, toujours aussi calme.

-« Tu sais que tu seras renvoyé, si c'est faux?! » insista-t-elle, n'arrivant pas à y croire.

-« Oui... » répondit-il, un sourire rieur se dessinant finement sur ses lèvres.

-« MAIS QU'EST-CE QUE JE FAIS ICI ALORS?! » s'exclama-t-elle en se levant rapidement.

Son assistant hocha doucement la tête, amusé par sa petite patronne. La Japonaise laissait toutes ses choses en plan, comme ça, et se dirigeait déjà vers la porte de sortie. Son assistant commença à ranger les crayons et les documents, sachant qu'elle reviendrait. Chose qu'elle fit effectivement puisqu'elle ne pouvait pas se présenter devant les MGK vêtue comme elle était! En plus, s'ils venaient au Loverholic... c'était pour se faire draguer par des hommes? Les trois préféraient les hommes? Non, les trois cherchaient un moyen d'entrer en contact avec la propriétaire, oui! Mais tout de même... si elle voulait mettre toutes les chances de son côté... devait-elle mettre une perruque, une fausse moustache et des vêtements masculins? POURQUOI N'AVAIENT-ILS PAS DIT QU'ILS ÉTAIENT LES MGK, LORS DE LA RÉSERVATION! ELLE AURAIT PU SE PRÉPARER D'AVANCE! La Japonaise alla dans la grande pièce réservée aux maids, là où il y avait perruques, maquillages, vêtements et accessoires à profusion. Elle laissa ses longs cheveux détachés, les ondulant un peu grâce à son fer. Tsukiko prit soin de rafraîchir ensuite son maquillage, gardant un look naturel et jeune. Elle se changea, enfilant de longs bas noirs qui lui arrivaient juste en haut des genoux, des bottillons à talons hauts de la même couleur. Un petit short toujours sobre, mais doucement féminin avec un pull à manches longues rayé noir et blanc mettait en valeur les formes de son corps menu. Tsukiko se rappelait que les MGK avait dit, en entrevue, aimer les filles au look sexy mais classe, c'était donc ce qu'elle tentait d'atteindre. La Japonaise se mit une touche de parfum léger et floral, puis sortit pour retrouver son assistant qui avait, évidemment, amplement eu le temps de tout ranger.

Ils quittèrent ensemble le Maid-Sama et son assistant la conduit jusqu'au Loverholic. Tsukiko n'était absolument pas en état de conduire. Elle dansait frénétiquement dans son banc, regardait partout avec des étoiles dans les yeux et spammait littéralement ses pauvres amies par messages textes. Son assistant se demandait un peu si elle avait toujours un pouls ou si son cœur n'avait pas lâché et qu'elle continuait de vivre simplement guidée par sa passion. Ce n'est qu'une vingtaine de minutes plus tard que Tsukiko se trouvait enfin derrière la porte de la salle VIP où se trouvait ses futurs maris. Elle avait réfléchi tout le long du trajet en voiture – et toute sa vie – à ce moment. La Japonaise entrerait et leur ferait la MEILLEURE première impression de leur vie avec son charisme, son joli minois et sa personnalité adorable. Ils ne pourraient plus penser à quelqu'un d'autre qu'elle et ne comprendraient pas comment ils ont pu vivre si longtemps sans elle. C'était un plan parfait! Elle leva les yeux, nerveuse, vers le plafond, puis soupira pour se donner du courage. Sa main toqua doucement à la porte, annonçant son entrée et elle ouvrit ensuite, s'efforçant d'être la plus élégante possible. Un sourire beaucoup trop évident et beaucoup trop honnête étira ses lèvres lorsqu'elle vit les MGK, bel et bien assis dans les confortables et très luxueuses banquettes de la salle. Elle remercia, en silence, les ananas de ce cadeau. Tsukiko referma la porte derrière elle et se pencha respectueusement pour les saluer.

-« Bonsoir, je suis Satou Tsukiko, la propriétaire de ce club~ Je voulais vous souhaiter la bienvenue en personne, puisque je suis une très grande fan! » admit-elle, essayant d'avoir l'air normale, mais elle était beaucoup trop enjouée pour avoir l'air calme.

Elle devait être adorable à voir, à essayer de se la jouer comme si de rien n'était, alors que son cœur battait si rapidement que la tête lui tournait... si bien qu'elle finit même par s'évanouir xD
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t148-dans-mon-monde-il-y-a-des
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Dim 7 Jan - 21:17

Keenan était ce genre d'ami toujours là pour remonter le moral. Le genre d'ami qui est prêt à tout pour rendre heureux. Celui qui gravirait les échelons. Ainsi vous l'aurez compris Keenan est un précieux ami. À cet instant, même, il s'inquiétait pour le plus jeune de son groupe. L'avantage d'être que trois membres, c'était de suite savoir ce qu'il clochait parmi eux et le plus jeune l'avait bien montré lorsqu'ils étaient en train de répéter aux studios. Il chantait faux, ne se concentrait peu. Bref, une vraie catastrophe ! L'autre membre de MGK avait fini par hausser le ton, lui dire qu'il fallait qu'il se reprenne. Malheureusement, il n'y avait pas. Keenan fut attristé, il voyait que ce dernier était sur le point de pleurer. Que pouvait-il faire afin qu'il puisse aller mieux ? Les deux hommes se regardèrent totalement impuissants face à la situation de leur ami. Ils firent une pause et donnèrent l'occasion au cadet de s'expliquer, qu'ils comprennent son mal-être. Son état n'était pas dû à une histoire de femme, mais d'homme. Keenan confirma ses doutes sur l'orientation du plus jeune. Il l'avait toujours soupçonné. Pour tout avouer, il s'en fichait ! L'amour n'a pas de sexe et c'était inexplicable.

Le rappeur lança son regard sur l'autre membre qui quant à lui, était un peu choqué par la nouvelle. Cependant, il ne le jugeait pas pour autant. Au contraire, il lui tapota le dos en lui disant qu'il ne fallait pas se laisser abattre et qu'il connaîtra d'autres déceptions amoureuses. Keenan quant à lui, songea à sortir d'ici. C'était inutile de continuer cette répétition dans cette situation. Il prit son téléphone et parcourut quelques sites internet afin de savoir quel genre d'activités pourrait rendre le cadet plus joyeux. C'est là qu'il tomba sur un site d'host club. Oui pourquoi, après tout, rien ne vaut une présence d'un autre homme pour oublier un bref moment celui qu'on a désiré. Keenan s'éloigna de la pièce et réserva une salle VIP en toute discrétion. Cela sera la surprise pour le plus jeune du groupe. Une fois revenu, il adressa un sourire aux MGK. - Hey les gars et si on sortait ? Tous étaient d'accord. Le plus jeune sécha ses larmes et se mit à suivre ses aînés.

MGK arrivèrent à bon port quand ils s'arrêtèrent devant un établissement nommé Loverholic. Le cadet du groupe fut surpris de voir dans quel genre d'endroit Keenan les avait conduits. Cependant, notre rappeur le rassura en lui poussant le dos afin de le faire rentrer. Quant à l'autre membre, il haussa les épaules et accepta. Après tout, ils allaient être entre "couilles". On les accueillit très chaleureusement avant de les emmener directement dans une salle loin des regards indiscrets. Il était plutôt préférable. Keenan n'était pas idiot. Il savait que ce genre d'endroit pouvait faire polémique dans les médias. Surtout, que la plupart de leurs fans étaient persuadés que les trois avaient des penchants pour les femmes. Keenan ne s'est jamais interrogé sur le sujet, pour lui, c'était naturel d'aller vers les demoiselles. En parlant de filles, il fut agréablement surpris d'en voir une débarquer avec eux. N'était-ce pas un host club ? Celle-ci se présenta à eux comme étant la propriétaire. En effet, c'était plus logique qu'elle soit ici même. Keenan lui adressa un sourire chaleureux. Il la trouvait très adorable et surtout très jolie. Elle ne le laissait pas indifférent. Toutefois, il reprit vite ses esprits et lança vite les présentations jusqu'au moment où la jeune femme du nom de Tsukiko tomba subitement dans les vapes. Les trois membres de MGK se regardèrent ne sachant quoi faire. - Allongez-là ! S'écria Keenan en se précipitant vers elle. C'était déjà la première chose qu'il fallait faire. Notre jeune rappeur n'était pas face à son premier malaise. Lui-même était victime de ce genre de phénomène quand il sortait de scène. - Pouvez-vous apporter de l'eau ? Dit-il en prenant la propriétaire dans ses bras. Il l'allongea délicatement sur la banquette puis pris de suite le carton des boissons afin de procurer de l'air pour la jeune femme. - Mademoiselle Satou ! Répéta-t-il pour qu'elle puisse se réveiller rapidement. Il ne faudrait pas que cette dernière atterrisse à l’hôpital.  
R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1


crédit : cccrush
Revenir en haut Aller en bas
Satou Tsukiko

avatar

Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 92
: 26
Célébrité : Kipi
DC : Seo Sang Min & Park Minori & Wang Li Xia
Age : 29
Métier/études : Propriétaire de la chaîne des ''Maid-Sama'' et des ''Loverholic'' & cosplayeuse professionnelle ♥
Orientation : Fictionnelle

MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Ven 19 Jan - 1:30

R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1
Tsukiko était une jeune femme vive et pétillante. Elle laisse dans le deuil ses parents adoptifs, deux frères aimants, ainsi que de nombreux fans. Le Maid-Sama et le Loverholic ne seront plus jamais les mêmes sans leur propriétaire.
Elle devrait aller acheter un test de grossesse, en sortant d'ici. L'otaku craignait d'être enceinte après avoir été témoin du chaleureux sourire de Keenan. En réalité, l'idole devait être le père d'un nombre choquant d'enfants... Tsuki allait être une mère célibataire de plus, victime du charme de son idole. Elle devrait chercher sur internet... il devait y en avoir d'autres. Elles se rassembleraient et s'entraideraient!

Tsukiko avait le cœur qui battait si fort que le son de ses battements semblait être la seule chose qu'elle entendait, et ce, même si toute son attention était accordé à ses futurs maris qui se trouvaient devant elle. La Japonaise était pourtant monogame, dans sa vie de tous les jours. Cependant, par amour, elle était prête à changer ce détail pour les MGK et les GR7. Quel dévouement et amour pour eux avait-elle, n'est-ce pas! Elle-même ne savait pas comment elle faisait pour tenir en place, bien tranquille, et ne pas plutôt sauter partout – ou surtout, sur eux. Cela dit, elle se disait qu'elle devait se calmer... elle ne voulait pas leur faire peur et voulait plutôt qu'ils ne l'apprécient, justement! Tsuki n'avait pas pensé à aller jusqu'à s'évanouir pour se calmer, non, malgré tout... c'est ce qui arriva. Son corps n'avait pas supporté toutes les intenses émotions couplées au manque de sommeil et la sous-alimentation. Les deux hôtes présents ne paniquèrent pas, ils étaient malheureusement habitués. Ils se contentèrent d'échanger un regard découragé, la patronne devait encore avoir négliger ses repas et enchaîner les nuits blanches puisqu'elle travaillait trop. Après tout, Tsukiko continuait à s'occuper de ses boutiques au Japon aussi, donc se retrouvait souvent victime du décalage horaire pour ses meetings via skype avec les différents managers. On lui répétait sans cesse de déléguer davantage, de rentrer chez elle, de manger et boire! Mais, l'otaku ne quittait jamais bien longtemps le travail. Depuis son arrivée en Corée, elle n'avait pas pris une semaine de congé, seulement quelques petits jours ici et là... En général pour aller à des conventions ou des concerts, donc pour trouver de l'inspiration pour les prochains concepts de ses boutiques. Elle était à peine retournée au Japon, mais c'était pour des raisons professionnelles. Sa famille était venue la visiter en Corée, quelques fois, puisqu'elle continuait de s'acharner au travail plutôt que de prendre congé pour aller les voir.

Candy était en train de s'approcher pour s'occuper de sa patronne, mais il fut surpris de voir l'idole s'élancer vers elle. Il lança un regard confus à Honey, ce n'était pas très professionnel de laisser les clients s'occuper de la patronne comme ça... mais en même temps, elle devait vivre un petit rêve... inconsciemment xD

- Allongez-la !

Honey esquissa un petit sourire et hocha la tête, indiquant à son collègue de ne pas s'inquiéter plus que ça. Les deux hôtes déplacèrent plutôt légèrement la table pour faire plus de place devant la banquette. Candy posa sa main sur l'épaule de son collègue, ce dernier hocha la tête puis sortit. Ils avaient tellement l'habitude qu'ils n'avaient plus besoin de se parler dans ce genre de situation. Après, il faut aussi souligner qu'ils étaient les deux meilleurs hôtes du club... Ce n'était pas pour rien.

- Pouvez-vous apporter de l'eau ?

-« Honey est déjà parti en chercher, nous avons l'habitude de ce genre de situations. Vous n'avez pas à vous inquiéter ainsi, notre Tsukiko-san n'est pas aussi fragile qu'elle en a l'air. » dit gentiment l'hôte qui prenait la télécommande, cachée derrière la banquette, pour entrouvrir un peu une fenêtre.

Un peu d'air frais de l'extérieur aiderait fort probablement et comme les fenêtres étaient bien cachées par des rideaux opaques, l'identité des clients ne seraient pas révélée. Puis, elle serait rapidement refermée, de toutes manières.

- Mademoiselle Satou !

Candy restait tout à fait calme, gardant son sourire. Il invita les autres à s'asseoir, leur tirant les chaises, puisque Tsuki prenait pas mal de place sur la banquette et qu'elle avait besoin d'air. Honey revint peu après, souriant et calme, lui aussi. Il portait un plateau sur lequel se trouvait une carafe d'eau fraîche, mais aussi une bouteille de champagne hors de prix, des coupes et un assortiment de petits fruits frais.

-« Le manager a ajouté quelques petites choses sur mon plateau, pendant que j'allais chercher la carafe d'eau... Le tout est offert par la maison, ne vous inquiétez pas. Quelqu'un apportera une fontaine de fondue au chocolat dans quelques minutes, l'odeur devrait aider Tsukiko-san à nous revenir~ » dit-il en posant le plateau sur la table, gardant son sourire.

Honey prit la carafe et remplit d'abord un verre pour Tsukiko, qu'il déposa près de Keenan, puis demanda ensuite aux idoles s'ils voulaient un verre d'eau aussi. Pendant ce temps, Candy ouvrait habilement la bouteille de champagne, ayant l'expérience d'un alcoolique agréé à cause de son travail. Nul besoin de vous inquiéter, Candy n'est pas alcoolique malgré les apparences. L'hôte commençait à remplir les coupes de champagne, alors que lentement, le bruit, les odeurs et l'air frais de la pièce revenaient à la Japonaise. Elle grimaça d'abord, puis passa sa main sur son visage.

-« Mmmm... je crois que j'ai rê... »
commença-t-elle, parlant à voix basse.

Elle s'arrêta cependant, puisqu'elle avait retiré sa main de son visage et avait ouvert les yeux pour... tomber enceinte de nouveau. Son visage rosit instantanément. Aurait-elle dû rester inconsciente un peu plus longtemps pour avoir droit au baiser du prince charmant? Elle hocha la tête et elle eut le réflexe de tenter de se relever très vivement. Elle devait se redresser pour avoir l'air normale et cesser d'inquiéter tout le monde! Mais faire ceci aussi vivement, quand on vient de perdre connaissance... ce n'est pas la chose la plus intelligente du monde... surtout quand quelqu'un est près à nous faire du vent. Tsukiko ferma les yeux en sentant son visage se cogner contre quelque chose. Elle s'immobilisa, l'espace de quelques secondes, prenant le temps d'avoir honte alors que ses deux employés observaient la scène avec un petit sourire amusé. La Japonaise se recula lentement, puis ouvrit les yeux, n'osant cependant regarder personne. Elle était beaucoup trop embarrassée, les joues complètement rouges.

-« Désolée... vous avez du vous être inquiétés... »
marmonna-t-elle, n'ayant toujours pas capté ce contre quoi son visage s'était cogné xD
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t148-dans-mon-monde-il-y-a-des
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Dim 28 Jan - 21:18


C'était un peu la panique puisque c'était la première fois que Keenan tombait sur ce genre de situation. Et même s'il était connu avec son groupe et que des tonnes de demoiselles étaient fans d'eux, ils n'ont jamais vu des soudains évanouissements sous leurs yeux. Keenan eut donc le premier réflexe d'aller de suite vers Tsukiko afin de lui venir en aide. Ses hôtes quant à eux, ils n'avaient pas l'air si inquiets que cela. L'un des deux lui confirma même que ce n'était pas la première fois que la jeune femme se retrouvait dans cet état et surtout, qu'elle n'était pas si fragile qu'elle en avait l'air. Keenan trouvait cela étrange et regarda l'hôte avec un air suspect. Depuis quand les employés avaient pris cette habitude de ne pas s'inquiéter pour leur patronne ? Notre rappeur ne releva pas plus et se contenta de faire de l'air à cette pauvre jeune femme. Il continua aussi de prononcer son prénom la fixant avec l'espoir, qu'un signe de conscience se manifeste. Entre temps, l'un des hôtes revint avec une carafe d'eau ainsi qu'une bouteille de champagne. Cependant, Keenan se focalisa sur sa mission de faire revenir Tsukiko parmi eux.

- Pouvez-vous me servir de l'eau s'il vous plaît ? ! Demanda gentiment Keenan. Il fit encore quelques secondes d'air lorsque soudainement, il vit les yeux de Tsukiko bouger. C'était plutôt bon signe, cela voulait dire que cette dernière revenait à elle. Le voilà désormais soulagé ! Il arrêta son rôle d'éventail et laissa la jeune femme reprendre peu à peu ses esprits. Keenan relâcha son attention afin de remplir son devoir de gentleman en venant récupérer un verre d'eau sur la table. Or dans le feu de son action, en retournant son visage vers Tsukiko, son nez fut cogné de plein fouet contre quelque chose de dur. Cela le conduit dans une douleur si intense, qu'il se sentit obligé de mettre sa tête en arrière tout en hurlant de douleur. - Haaaaa ! Bordel de merde ! Cria-il. Keenan essaya tant bien que mal de rester poli, mais cette souffrance qu'il ressentit dans son nez l'en empêcha. Pourvu qu'il ne s'est pas cassé ce dernier.
R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1


crédit : cccrush
Revenir en haut Aller en bas
Satou Tsukiko

avatar

Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 92
: 26
Célébrité : Kipi
DC : Seo Sang Min & Park Minori & Wang Li Xia
Age : 29
Métier/études : Propriétaire de la chaîne des ''Maid-Sama'' et des ''Loverholic'' & cosplayeuse professionnelle ♥
Orientation : Fictionnelle

MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Dim 11 Fév - 1:29

R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1
Tsukiko était une jeune femme vive et pétillante. Elle laisse dans le deuil ses parents adoptifs, deux frères aimants, ainsi que de nombreux fans. Le Maid-Sama et le Loverholic ne seront plus jamais les mêmes sans leur propriétaire.
Il ne fallait pas se tromper sur l’équipe du Loverholic, ils étaient tous proches et ils étaient comme une petite famille. Dans une famille, on se connaît bien et parfois… on se décourage aussi de nos proches, puisqu’on les connaît un peu trop. On les aime comme ils sont, mais sachant qu’on ne pourra pas les changer… on ne peut que soupirer à leurs comportements qui parfois nous déplaisent. C’était un peu ce que faisaient, en silence, les deux hôtes en étant témoin de leur patronne qui s’évanouissait… encore. Tsukiko passait trop de temps à s’occuper de ses chaînes de Loverholic et de Maid-Sama, ayant des meetings via skype à des heures impossibles parfois à cause du décalage horaire. Sans parler de ses cosplays qu’elle continuait à faire, des conventions auxquelles elle se rendait pour être juge et de ses nombreux photoshoots pour faire des goodies de toutes sortes pour ses fans. Les hôtes et les maids se demandaient si la Japonaise avait encore du temps pour dormir. Ils savaient déjà qu’elle n’en avait pas pour voir sa famille, à peine pour voir ses amis - sauf s’ils venaient la visiter au travail ou s’ils la croisaient en convention - et ce n’était même pas la peine de penser à une vie amoureuse. Toute l’équipe essayait de convaincre la patronne d’en faire moins, de faire plus attention à sa santé, lui rappeler qu’elle n’avait pas à autant travailler pour réussir… mais elle n’écoutait jamais rien. Elle perdait donc connaissance comme ça, de temps en temps, au plus grand découragement de son équipe.

-« Pouvez-vous me servir de l'eau s'il vous plaît?! »

Honey était déjà en train de verser de l’eau dans un verre, alors que l’idole lui demandait un verre. La Japonaise finit par revenir à elle, lentement, mais sûrement. Elle entrouvrit d’abord les yeux, se demandant ce qui se passait, puis fut gênée, se rappelant qu’elle venait de perdre connaissance DEVANT BAE KEENAN. Le pauvre! Il avait fait tout ce chemin pour venir lui faire une demande en mariage romantique, avant que Park Min-Ho ne se décide à passer aux choses sérieuses, après avoir discrètement déclaré ses sentiments via un like sur instagram. Il faisait tous ces efforts… et elle… bah elle tombait dans les pommes après lui avoir à peine parler. Paniquée à cause de son embarras, elle voulut se relever rapidement. Mauvaise idée. Au lieu d’être un coup de foudre… enfin, le coup de foudre avait déjà eu lieu, sinon, Keenan ne serait pas là, nah? Mais bon, au lieu du coup de foudre, ce fut un coup de tête. Tsukiko, toute rouge, eut à peine le temps de marmonner des excuses que...

-« Haaaaa ! Bordel de merde ! »

La Japonaise frotta sa tête qui était un peu douloureuse, en regardant son idole, choquée de l’entendre avoir ce genre de langage. Elle n’avait jamais pensé avoir un mari vulgaire… mais bon, elle pourrait faire une exception pour lui. Il lui fallut quelques secondes pour faire 1+1, mais elle finit par comprendre que c’était elle qui venait de lui frapper le nez. Son embarras gagna un niveau supplémentaire, débloquant un trophée caché au passage. Le visage de l’asiatique prit un joli rouge vif, alors qu’elle posa ses mains sur celles de Keenan, se sentant horriblement mal.

-« Désolée, désolée, désolée, désolée, désolée, désolée, désolée, désolée, désolée…!!!! » répéta-t-elle, alternant entre son japonais naturel et le coréen.

La culpabilité pouvait très clairement se lire sur son visage affolé. Elle aimait l’idée que ses idoles se rappellent d’elle… mais elle préférait un bon souvenir! L’expression « qu’on en parle en bien, qu’on en parle en mal, tant qu’on en parle! » n’était pas quelque chose qui lui plaisait, non!

-« Ça va aller? Laissez-moi voir. » demanda-t-elle, inquiète.

Elle espérait qu’il ne saignait pas. Tsukiko allait trop se sentir mal, si c’était le cas! Elle prit rapidement une des serviettes qui se trouvait sur le petit cabaret qu’avait apporté l’hôte, plus tôt et mit une grosse poignée de glaçons dedans. Les glaçons provenaient du petit seau dans lequel se trouvait la bouteille de champagne. Tsuki prit les coins de la serviette pour en faire un petit baluchon de glace qu’elle approcha très doucement du visage de l’idole, n’osant toutefois pas le poser contre son nez.

-« La glace aidera sûrement à apaiser la douleur et éviter les dégâts. »
expliqua-t-elle, avec sa mine contrite d’enfant coupable.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t148-dans-mon-monde-il-y-a-des
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Mar 27 Fév - 21:40


Que cela faisait un mal de chien ! Cette douleur vive dans le nez, forcément Keenan ne pouvait pas retenir ces injures. Ce n’était pas contre la jeune femme. Heureusement, il avait tout de même conscience qu’il n’avait pas à rester à ses côtés au risque qu’elle se réveille subitement.

De peur de saigner du nez, Keenan mit sa tête en arrière. Il espérait aussi que cette douleur disparaisse rapidement. Il entendit par la même occasion Tsukiko s’excuser une bonne dizaine de fois avant de sursauter lorsqu’elle mit ses mains sur les siennes. - No prob, no prob. fit le jeune rappeur en gardant tout son calme. Ca serait idiot de se laisser emporter une seconde fois dans les insultes. Bien qu’il était de nature calme, il perdait vite son sang-froid face à la souffrance. Ainsi Bae Keenan le nounours se transformait en grizzly. Pendant que Tsukiko lui faisait part de son inquiétude, le nez de l’artiste commençait à aller mieux. C’était un bon signe. Par conséquent, Keenan remit tout doucement sa tête droite en plongeant son regard droit dans celui de Tsukiko. - Ca devrait.... Keenan n’eut pas le temps de finir que la jeune femme était déjà en train de chercher comment résoudre ce petit incident. Le jeune compositeur se mit donc à regarder ses moindres faits et gestes. Cette dernière prit donc un torchon afin de créer une sorte de poche de gel avec des glaçons. Keenan grimaça rien qu’à l’idée de voir Tsukiko lui toucher le nez amoché avec cette chose. Non pas qu’il n’avait pas confiance, mais disons que l’incident venait de se produire et que la douleur allait sans doute refaire surface. Malgré tout, il accepta sans rechigner quand Tsukiko s’approcha. Qui pouvait réellement résister à cette bouille d’ange ? Keenan prit alors une grande inspiration pour se préparer à une autre vague de douleur, mais il fut plutôt agréablement surpris lorsque la jeune femme s’arrêta près de son nez. Le jeune compositeur ne pouvait pas s’empêcher de sourire face à ce geste. Il prit le torchon des mains de Tsukiko et lui adressa l’un de ses plus beaux sourires gingivaux. - Arigato ! fit-il en japonais. Après tout, celle-ci était japonaise non ?

Keenan posa délicatement la poche de gel sur son nez et grimaça une nouvelle fois face à douleur, mais cette foi-ci, cette dernière était moins intense que la première.
R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1


crédit : cccrush
Revenir en haut Aller en bas
Satou Tsukiko

avatar

Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 92
: 26
Célébrité : Kipi
DC : Seo Sang Min & Park Minori & Wang Li Xia
Age : 29
Métier/études : Propriétaire de la chaîne des ''Maid-Sama'' et des ''Loverholic'' & cosplayeuse professionnelle ♥
Orientation : Fictionnelle

MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   Mer 14 Mar - 2:27

R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1
Tsukiko était une jeune femme vive et pétillante. Elle laisse dans le deuil ses parents adoptifs, deux frères aimants, ainsi que de nombreux fans. Le Maid-Sama et le Loverholic ne seront plus jamais les mêmes sans leur propriétaire.
Ce sera une belle anecdote à raconter à notre mariage, heureux événement qui brisera très certainement le cœur de mon autre rappeur adoré, Yuzan... mais bon, je n'y peux rien si Keenan a été plus rapide! Enfin, pour qu'on en arrive au mariage... Il faudra d'abord que l'idole ne lui pardonne de lui avoir presque cassé le nez! À la place d'un coup de foudre, leur histoire aura commencé par un coup de tête, du moins, pour le jeune homme. Après tout, pour Tsukiko, elle était fan depuis longtemps déjà... donc, ça avait bel et bien été un coup de foudre, que ce soit pour sa voix profonde, pour son talent ou son allure. La nippone aimait plusieurs choses à propos de lui, enfin... de ce qu'elle savait de lui, de l'image qu'il donnait au public. Tsuki s'excusa comme si elle venait d'insulter l'empereur de l'archipel en personne, alternant entre sa langue maternelle, par habitude et aussi parce que ça lui paraissait plus sincère, et le coréen qui était la langue du rappeur.

Elle hésita à retirer ses mains, en le sentant sursauter, se demandant s'il ne la trouvait pas impolie. Surtout qu'elle venait de violemment l'attaquer en se relevant comme une idiote. Enfin, elle s'était surtout évanouie comme une idiote, à la base. La jeune femme se sentait extrêmement embarrassée, en plus de la culpabilité. Ce n'était pas la première impression la plus positive qui soit qu'elle devait lui donner! Tsuki esquissa un adorable sourire désolé, alors qu'il lui disait que ce n'était rien.

-« No prob, no prob. »

La nippone fut un peu rassurée de l'entendre lui dire ça et sourit un peu plus, mais d'une manière douce, qui collait à son ressenti. Elle s'inquiétait tout de même, cela dit. Ce n'est pas parce qu'il n'avait pas envie de lui arracher les yeux pour lui faire payer son offense qu'il ne souffrait plus! Elle retira délicatement ses mains des siennes, lui demandant de lui laisser voir. Non, Tsukiko n'était pas une infirmière, sinon de costumes pour quelques cosplays, à l'occasion, mais elle savait se débrouiller un minimum! La cosplayeuse rougit à nouveau, surprise cette fois que son idole ne plonge son regard ténébreux dans le sien. Elle détourna presque immédiatement le regard, étant trop gênée pour supporter cet échange qui lui parut quasi intime. Après tout... les yeux sont la fenêtre de l'âme. Et si Keenan pouvait tout lire en elle, juste en croisant son regard? Elle était déjà assez embarrassée par toute la situation sans que le rappeur ait besoin de connaître les moindres détails de ses innocents rêves romantiques avec lui!

-« Ça devrait... »

Pour ne pas laisser son futur mari, même s'il ne le sait pas encore, mourir par sa faute, mais aussi pour s'occuper l'esprit avec autre chose que sa gêne occasionnée par tout ça, mais surtout par son regard, à l'instant, Tsukiko entreprit d'improviser une poche pleine de glaçons. Ses gestes étaient empreints de délicatesse, elle essayait même de placer les glaçons et les faisait un peu fondre dans sa main, pour qu'ils ne perdent leurs coins pointus, puisqu'ils étaient rectangulaires à la base. Ainsi, ils seraient moins aptes à ''piquer'' le nez déjà endolori du rappeur. Ce serait plus agréable, dans la mesure du possible. Une fois terminé, elle essuya sa main glacée contre un autre linge et referma le tout pour faire sa petite poche improvisée qu'elle tendit avec douceur vers lui, n'osant pas la poser directement, de peur de lui faire mal. Tsuki allait bientôt mourir d'une crise cardiaque. Elle qui n'avait pourtant que 29 ans. Si jeune, promise à un brillant avenir... qui lui avait été enlevé par l'éblouissant sourire de celui qu'elle espérait être son futur mari. Elle rougit encore un peu et baissa les yeux à nouveau, un sourire gêné se dessinant sur ses lèvres.

-« Arigato ! »

-« Tondemo nai koto desu~ » répondit-elle timidement, en hochant très doucement la tête.

Tsukiko hésita quelques secondes, puis releva lentement son regard brillant vers lui.

-« Ça aide un peu? » demanda-t-elle en penchant la tête sur la droite.

Ses yeux si expressifs n'osaient pas se plonger dans ceux de l'idole, trop gênés pour le faire. Ils gravitaient donc sur son visage, appréciant ses traits qui étaient un peu plus durs que ceux des idoles aux traits androgynes. C'était cependant une chose que Tsukiko appréciait de son physique, ses traits... très... ''masculins'', qui s'alliaient très bien à sa voix chaude et rugueuse. Elle l'avait toujours trouvé beau en photos, en vidéos, en spectacles... mais il l'était encore plus, alors qu'elle pouvait le voir de près. Cette pensée la fit rougir et baisser les yeux, quelques secondes, alors que son cœur se sentit soudainement troublé. La nippone passa une main dans ses cheveux, venant coincer une mèche, qui lui retombait devant le visage, derrière son oreille. Elle posa ensuite doucement ses mains sur ses cuisses et s'excusa timidement aux autres membres du groupe en faisant un petit hochement de tête.

-« Je suis vraiment... sincèrement désolée... Ça doit être la pire rencontre avec une fan de l'histoire... »admit-elle avec un petit rire nerveux, en reposant son adorable regard sur son préféré du groupe.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-seoul.forumactif.com/t148-dans-mon-monde-il-y-a-des
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan   

Revenir en haut Aller en bas
 
R.I.P. Tsukiko 1988~2018 part.1 ♥ Bae Keenan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Seoul :: Séoul :: Downtown-
Sauter vers: